Vous lisez actuellement les articles publié le juin 23rd, 2016

Page 1 de 1

la radio des blogueurs

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

Comme chaque année je réponds présent: Salut à toi Lolobobo !

 

radio blogueurs

 

La sainte et la mule…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

Amis du marais poitevin et du p’tit salé aux lentilles réunis, bonjour ! Nous sommes le Jeudi 23 juin 2016, cinquième jour de Messidor, habituellement dédié au mulet. Attention, pas Muletle poisson hein. Non non, cette bonne vieille mule issue d’une jument trait mulassier poitevin et d’un baudet du Poitou, c’est la plus grande et la plus forte des mules. la mule du Poitou. Autrefois fleuron de la production mulassière française et reconnue dans le monde entier, elle a failli disparaître. Il y avait la mule du pape, voici celle du Poitou. Attendez voir; Poitou, tête de mule; y’avait-y pas une ministre qui…

Et l’on pourra souhaiter une bonne fête aux Audrey, alias Edeltrude et en Bretagne Gwentrog:   Edeltrude est connue dans le Finistère sous le nom de Gwentroc ou Ventroc. Sainte patronne de Tréfflez (29), on prétend que l’eau de sa chapelle (ici à gauche) guérit les rhumatismes. La sainte femme aurait laissé son nom à la paroisse de Bréventec qui proviendrait soit de Bré signifiant colline et gwent signifiant vent, soit de Gwentroc qui en est la patronne. Le missel de Breventec porte le nom de Bregwentrec. La patronne Sainte Gwentroc ou Ventroc, reine treflez_coz_iliz_2015_05_12_21_54de  Northumbrie (Sussex), se retira dans un monastère où elle mourut vers 679. Le grand nombre d’églises anglaises qui portaient son nom jadis montre bien combien cette sainte fut populaire en son pays. Elle vécut à l’époque de l’Heptarchie, c’est-à-dire à l’époque où l’Angleterre comprenait sept royaumes : Essex, Sussex, Wessex, Kent, Mercie, Est-Anglie et Northumbrie. Bien qu’Audrey ait désiré garder sa virginité, son père, Anna, roi d’Est-Anglie, ne l’en fit pas moins contracter deux mariages politiquement utiles. Par le premier, elle devint la femme d’un vieillard malade, le prince Tonbert qui mourut au bout de trois ans. Restée vierge, sainte Audrey pensait entrer en religion, quand on exigea d’elle qu’elle épousa le prince Egfried, fils du roi de Northumbrie. Ce n’était qu’un enfant. Quand il fut pubère, il voulut user de ses droits conjugaux, mais la future reine prit la fuite et se retira dans l’abbaye de Cuningham. Egfrid ne poursuivit pas son projet pour trouver femme mieux à sa convenance. Audrey put alors fonder l’abbaye d’Ely, puis en devenir l’abbesse.
Bon, maintenant, je vous raconte cela, je ne sais vraiment pas pourquoi. Allez, merci d’être passé, portez vous bien et à demain peut-être.