Vous lisez actuellement les articles publié le mai 13th, 2016

Page 1 de 1

La danse de Saint-Guy…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

Amis du Dadaïsme et des polyphonies corses réunis, bonjour !  Dans notre désormais célèbre calendrier Républicain, nous sommes le boys-afflicted-with-chorea-known-as-st-vitus-dance-or-as-danse-de-saint-guy-in-france-n-1875111-0Vendredi 13 Mai 2016 24è jour de Floréal dédié à la Valériane. Plante médicinale utilisée depuis la haute antiquité, elle était censée atténuer les effets de la danse de saint-Guy (Chorée aigüe). Au moyen-âge, cette maladie vous conduisait irrémédiablement vers le bûcher, au motif que vous étiez possédé. Aujourd’hui en France, cinq à six mille personnes sont encore atteintes de ce mal héréditaire. Cette affectation entraîne des comportements convulsifs qui peuvent atteindre les personnages Capture-d’écran-2013-09-15-à-21.03.46les plus hauts placés et qui les amène à prendre des décisions totalement irraisonnées … Quand à la valériane, dans les officines, on l’appelle aussi « l’herbe aux chats ». Son effet sur ces félins est dit-on inverse à ce qu’il produit chez l’homme. Chez nous, associée à l’aubépine, la valériane est utilisée dans les cas d’insomnie et de nervosité. Chez nos amis les bêtes, il semblerait que cela déclenche une intense nervosité proche de l’agressivité. Regardez l’extraordinaire modernité de ce ballet intitulé « Danse de saint-Guy » et qui date de 1943, extrait du Film Paracelsus de Georg Wilhelm Pabst (1943 Allemagne)

Oui, nous sommes un vendredi 13, de triste mémoire, et qui doit sa réputation à ce jour d’octobre 1307 où, dès l’aube, toutes les polices et les gens d’armes de France et de Navarre, ont investi près de trois milletempliers demeures sur l’ensemble du territoire, pour en arrêter tous les occupants. En fin de journée, l’opération est terminée et il est encore impossible de connaître le nombre exact de ces arrestations. Nous sommes le vendredi 13 octobre 1307. C’est bien ce vendredi 13 qui sera à l’origine d’une croyance populaire, de bon ou de mauvais présage, qui persiste encore aujourd’hui, 700 ans après.

Jaloux de leur puissance et de leur richesse, inquiet de leur pouvoir auprès du pape, ou bien mal informé par une campagne délétère, le roi de France, Philippe IV Le Bel, fait arrêter tous les Templiers du jacques-de-molayroyaume, pour apostasie et mauvaises mœurs. L’Affaire est menée par Guillaume de Nogaret, qui fait adresser, dans le plus grand secret, dés le 14 septembre, des « lettres closes » à tous les Baillis et Sénéchaux du royaume, à n’ouvrir « qu’à jour dit ». Ce matin du vendredi 13, de Nogaret lui-même, dirige l’arrestation de près de 140 Templiers de la Maison Centrale de Paris. Sur tout le territoire, ils sont incarcérés, puis interrogés et torturés. Ceux qui réussissent à s’échapper sont repris le jour même. On leur propose le pardon ou la mort. Très peu abjureront. Peu de temps après, ils sont condamnés au bûcher, et dés le 12 mai 1310, 54 Templiers sont brûlés à Paris. Voilà pour les âmes damnées…

Allez, je m’arrête là, je dois aller faire mon loto… Portez vous bien et à demain peut-être.