Vous lisez actuellement les articles publié le janvier 30th, 2016

Page 1 de 1

Bloody sunday…

Posté par erwandekeramoal dans HISTOIRE

, , ,

Amis du cinématographe et du pop-corn réunis, bonjour ! Nous sommes le Samedi 30 janvier 2016, onzième jour de Pluviôse dédié à l’ellébore (avec ou sans H). Les jardins de Keramoal s’enorgueillissent de posséder dans un recoin, l’helléborus niger, appelé aussi « rose de Noël » qui tient son appellation d’une jolie légende que je m’en vais 250px-Helleborus_foetidus_070406vous conter ici. Depuis le Moyen âge la fleur est placée dans certaines crèches. Elle symbolise la pureté et rappelle la légende à l’origine du nom de rose de Noël : la nuit de la naissance du petit Jésus, Madelon, une bergère gardant ses moutons, voit une caravane de Rois Mages traverser son champ enneigé pour aller offrir leurs cadeaux au nouveau-né. La pauvrette se dit in petto: Tiens, le Paris-Dakar est plus tôt cette année… N’ayant rien à offrir, elle se met à pleurer. Un ange qui passait dans le coin et qui appartenait au comité de course voit ses larmes sur la neige, les effleure et fait éclore son cadeau, une fleur blanche ombrée de rose : la rose de Noël. C’est pas beautiful ça !

Tout à fait autre chose.

le dimanche 30 janvier 1972, des paras britanniques tirent délibérément sur une manifestation pacifique de catholiques à Derry (Londonderry). 13 morts. L’Irlande220px-Murder_victims_of_Bloody_Sunday, était devenue indépendante en 1922 à l’exception des provinces du nord (Ulster), majoritairement peuplées par les descendants de colons protestants. La frontière «provisoire» entre les deux parties de l’île va se pérenniser et la scission entre l’Ulster et l’État libre d’Irlande devenir irrévocable, laissant en suspens le sort de la minorité catholique (et pauvre) d’Irlande du Nord, soumise à de constantes vexations et discriminations. Cette situation va engendrer une longue guerre civile dans les années 1960-1990, avec en point d’orgue le «Bloody Sunday», ce fameux 30 janvier 1972.

Allez, c’est pas tous les jours qu’on entend U2 sur ce blogue. Portez vous bien et à demain peut-être.