Vous lisez actuellement les articles publié le janvier 28th, 2016

Page 1 de 1

Le début de la fin…

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

, ,

Amis de la vérité historique et de la soupe au lait réunies, bonjour! Nous sommes le Jeudi 28 janvier 2016, 9è jour de pluviôse dédié au Peuplier. Chacun se souvient de cette maxime forestière: un seul hêtre vous manque et tout est peuplier… Je sais, c’est archi-nul mais bon, j’ai des circonstances atténuantes, j’ai regardé la télé hier soir; et là, il faut bien l’avouer, le niveau est de plus en plus affligeant.

Or donc, ite missa est ! Madame Taubira a fini par rendre son tablier au taulier. Trop de couleuvres, à la fin c’est indigeste… Il est vrai qu’elle assistait, impuissante, à une droitisation de la politique de son gouvernement, de plus en plus féroce. Songez-y, ce que les droites libérales n’ont pas pu, pas voulu ou pas réussi à faire sous les tutelles de Chirac et de Sarkozy, les liliputiens de la rue de Solférino sont en train de le mettre en œuvre. Le détricotage du code du travail a commencé, en avant toute, cap sur l’abrogation des 35 heures, le Affiche-Mai-68-185travail du Dimanche, la fin du contrat à durée indéterminée, le référendum dans les entreprises avec la question qui tue: « t’en veux ou t’en veux pas ?» Si t’en veux pas, je délocalise. Je me souviens de ce slogan de mai 68 « on ne travaille pas le fusil dans l’dos !» aujourd’hui le patronat et ses affidés vont vous demander de voter le pistolet sur la tempe. Acceptez vous de travailler plus pour gagner moins ? Oui patron. De bosser le Dimanche ? Oui patron. D’effectuer des heures supplémentaires au même tarif ? Oui patron. Curieusement il n’est jamais envisagé de poser les questions qui fâchent: Souhaitez vous la diminution drastique des dividendes des actionnaires ? Acceptez vous que le salaire des grands patrons soit divisé par deux, cinq, dix (rayez la mention inutile) ? Êtes vous pour ou contre les parachutes dorés et les retraites-chapeau ? Non, les puissant de ce monde ont décidé de réduire les peuples à merci: tout doit disparaître, les avantages acquis au cours de plusieurs siècles de lutte, les services publics, les grands principes, la Fraternité qui sombre sur des radeaux de fortune en Méditerranée, la Liberté qui s’accroche aux barbelés des des-policiers-deployes-le-19-janvier-2016-a-davos_5499883nouvelles frontières, l’Égalité, quand moins de 80 personnes détiennent autant de richesses que la moitié de la population mondiale… Rapport OXFAM. Et pendant ce temps là, les paysans sont sur les giratoires, les taxis sur les grands boulevards, les fonctionnaires sur le trottoir, les enseignants sur le carreau et, à Davos on se vautre dans les petits fours en planifiant l’émergence d’un ordre nouveau sur les ruines des vieilles idéologies. Tous ceux qui ont encore un peu d’éthique, de morale, d’honneur, ou simplement de tripes, devraient quitter ce radeau des médusés et entrer en résistance. Madame Taubira elle, est remplacé par Jean-Jacques Urvoas (un gars d’chez nous) qui fait le caniche depuis 2012 en attendant son maroquin.

Bon ben, voilà, quand je vous aurais dis qu’il pleut sur Brest (depuis deux mois) vous comprendrez les raisons de mon ire. Allez, merci d’être passé, portez vous bien et à demain peut-être.