Vous lisez actuellement les articles publié le janvier 17th, 2016

Page 1 de 1

Cochon qui s’en dédit…

Posté par erwandekeramoal dans LES BEAUX SAINTS

, , , , , ,

Amis de la gastronomie et de la brasse coulée réunies, bonjour ! Nous sommes le dimanche 17 janvier 2016, 28è jour de nivôse dédié au Zinc (mais pas au bar).

Aujourd’hui donc, nous célébrons (ou pas) Saint Antoine. Attention, St Antoine le grand, pas celui de Padoue… Sa réputation de sainteté lui vaut d’attirer de nombreux ermites (du mot grec eremos qui désigne le désert), ce qui fait de lui le plus célèbre des « Pères du désert » mais aussi le patriarche des cénobites (du mot grec keinobios qui désigne ceux qui vivent ensemble, au contraire des anachorètes). Il est considéré comme le « père des moines d’Occident (et d’Orient) ». Bien plus tard, les cénobites organiseront leur vie commune dans des Antoinemonastères. On sait tout de lui grâce à Athanase d’Alexandrie qui a bien voulu nous raconter sa vie. Il vécut jusqu’à l’âge canonique de 105 ans et passa une grande partie de sa vie en Thébaïde sur le mont Qolzum. Il est resté célèbre pour avoir résister tout au long de sa vie aux tentations du Malin; les fameuses tentations de Saint Antoine. A l’inverse de votre serviteur qui a su résister à tout sauf aux tentations…De nombreuses représentations du saint nous le montrent accompagné d’un cochon portant une clochette. Selon Emile Mâle qui signale que cette tradition date de la fin du XIVè siècle, le cochon n’a rien à voir avec la vie du saint mais avec un ordre religieux fondé en 1095 (les Antonins) : les porcs n’avaient pas le droit d’errer librement dans les rues, à l’exception de ceux des Antonins, reconnaissables à leur clochette.

A noter cependant que les démons qui ont tourmenté le saint ont, dans un premier temps, été représentés par des animaux sauvages (lion, ours, etc.) puis sous la forme d’animaux plus familiers comme le loup et le sanglier, ce dernier pouvant expliquer le lien avec le cochon. On le voit aussi très souvent en compagnie d’un autre ermite, saint Paul de Thèbes, on dit qu’ils étaient copains comme cochons… La vie de saint tentationAntoine et ses tentations ont inspiré de nombreux artistes, notamment Jérôme Bosch (ici à gauche), Pieter Bruegel, Dali, Max Ernst, Matthias Grünewald, Diego Vélasquez. Bon, j’aurai pu choisir de vous parler de Lanti (c’est son anticonformisme anarchiste qui lui vaudra le surnom de « L’anti ».); en effet, le 17 janvier 1947, mort d’Eugène ADAM dit LANTI, au Mexique. Militant anarchiste puis communiste (personne n’est parfait) et enfin espérantiste fondateur du mouvement espérantiste anationaliste S.A.T. Fils d’un charpentier (lui aussi). Ouvrier ébéniste, il découvre l’anarchisme lors d’une conférence de Sébastien Faure à Rouen. Mais je m’aperçois que je lui ai déjà consacré un billet.

Allez, voilà pour ce dimanche frisquet, portez vous bien et à demain peut-être.