Oh, la Barbe…

Posté par erwandekeramoal dans LES BEAUX SAINTS

, , ,

Amis des gymnopédies et de la trois-fromages réunies, bonjour! Nous sommes le Vendredi 04 décembre 2015, 14è jour de frimaire dédié au sapin et, si j’en crois le calendrier des postes, c’est la Ste Barbe qui aurait vécu au milieu du IIIe siècle à Nicomédie en Asie Mineure, aujourd’hui Izmit. Son père, un satrape du nom de Dioscore, voulut protéger sa virginité (ou la protéger du prosélytisme chrétien). Il sainte-barbeGravurel’enferma dans une tour à deux fenêtres. Mais un prêtre, déguisé en médecin, s’introduisit dans la tour et la baptisa (de quoi j’me mêle ! ndlr). Son père la tortura jusqu’à qu’elle abjure mais elle ne céda pas; il la décapita illico. Allez savoir pourquoi Barbe était un prénom très usité en Bretagne et que portait mon arrière grand-mère. Elle est honorée au Faouët, dans le Morbihan; pas mon arrière grand-mère mais la sainte.  La Chapelle Sainte-Barbe, lieu célèbre de pèlerinage est accrochée aux flancs de la montagne, à 1.500 mètres du bourg. Elle est enfouie dans la forêt, à pic au dessus de l’Ellé et c’est un vrai bijou d’architecture élégante et fine comme on n’en voit pas souvent en Bretagne. Oyez son histoire.

Vincent, seigneur de Toulboudou, en Locmalo, chassant un jour de l’année 1489 dans la vallée de l’Ellé, fut surpris par un orage formidable. Un bloc de rocher, détaché par la foudre, roulait sur la pente de la montagne et allait l’écraser. Il n’eut que le temps d’invoquer chapellesainte Barbe et le roc s’arrêta, comme cloué sur le sol. A la place même où il avait été si miraculeusement épargné, le seigneur fit élever une chapelle par son architecte du génie. Sainte Barbe est, bien évidemment la patronne des pompiers mais aussi des alchimistes.Nombre d’occultistes se sont penché sur les similitudes entre l’iconographie qui la concerne et la seizième lame du tarot de Marseille, la maison Dieu à cause de la tour. D’aucun y voit la colonne, le pilier, l’axe, l’Unité de l’être qui se manifeste par les trois plans symbolisés par les trois fenêtres de la tour : à l’instar d’Hermès le Trismégiste. Ici, la pierre dressée est la matière à transmuter en corps de Gloire, alors seulement, dit le sage, la mort sera abolie, et l’on possédera les « clés du royaume des ciels. ». Car curieusement, ces clés de saint Pierre, qui se trouvent sur le lambris situé à côté de la Porte-de-la-chapelle-sainte-Barbe--Sainte-Barbe--Morbihan-statue de sainte Barbe sur la grande place alchimique de Bruxelles, se retrouvent également sur la porte de la chapelle de sainte Barbe au Faouët.  De part et d’autre du portail du beffroi se dressent les statues des quatre Vertus cardinales : Prudentia (la Prudence) et Justitia (la Justice) à gauche, Fortitudo (la Force) et Temperantia (la Tempérance) à droite, autres arcanes du Tarot et vertus cardinales dont Fulcanelli nous donne une description alchimique dans ses « Demeures Philosophales », au chapitre « Les gardes du corps de François II duc de Bretagne ». On pourrait en parler des heures mais…

Allez, c’est pas tout, j’ai du pain sur la planche et du lait sur le feu. Portez vous bien et à demain peut-être.

3 commentaires

  1. Mildred

    Sainte Barbe est la patronne des pompiers, d’accord ! Mais pourquoi n’avez-vous pas cité les mineurs ? A Saint-Etienne, pour parler de ce que je connais à peu près, la sainte Barbe est non seulement fêtée mais un lycée professionnel de grand renom porte son nom.
    Et quant à moi, le première fois qu’elle a été évoquée devant moi c’était au cours d’une comédie musicale religieuse, écrite et mise en scène par les religieuses, s’il vous plaît, pour fêter la Saint-Joseph, patron de leur ordre et de leur pensionnat.
    En voici le pitch : c’est la fête au Paradis, tous les Saints dansent, mais Saint Joseph refuse de danser :
    « Bon pour Catherine ou pour Nicolas
    Je ne dans’rai pas
    Car je suis trop las !
    Dansez mes amis
    Si c’est votre envie
    Dansez Nicolas
    Car pour moi
    Je’n dans’rai pas ! »
    Ainsi chante Saint Joseph. Et c’est alors que Sainte Barbe entre en scène. Accrochez-vous bien, c’est carrément iconoclaste :
     » Sainte Barbe, relevant sa moustache
    Dans le Paradis fit braquer son canon
    - Dansez Joseph, ou sinon je me fâche
    Je vous ferai bien changer de ton ! »
    Je suis sûre que vous grillez de savoir comment se termine cet insupportable suspense !
    Et bien, même la douce Sainte Cécile ne réussit pas à persuader notre Saint bougon de danser.
    Mais tout est bien qui finit bien :
    « On en vint à la Vierge Marie
    Qui dans son coin
    Dévorait son chagrin  »
    Ben oui, c’est comme ça ! Elles se permettaient des « licences poétiques », ces bonnes sœurs ! Mais qu’importe puisque finalement la Vierge Marie réussit à faire danser son homme ! Ô pardon !
    Ah ! j’oubliais, dans cette saynète de haute tenue poético-religieuse et musicale, Sainte Barbe, c’était moi !

  2. Sceptique

    « Elle » est aussi la patronne des artilleurs, et par association, celle de Polytechnique, des maths’sup et des maths’spé. Elle ne doit pas être adorée et priée par les gens de la COP, 21ème du nom. Vous nous rappelez que sa fête est le « 4 desce », jour des bizutages des sus-dits. Des souvenirs des années de lycée.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera jamais publié. les champs marqués d'une asterisque sont obligatoires (*).