Vous lisez actuellement les articles publié le décembre 25th, 2015

Page 1 de 1

Brêves de Noël…

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

Amis des sciences cognitives et du cabillaud au maroilles réunis, bonjour ! Bon ben, voila, c’est Noël… Nous sommes effectivement le Vendredi 25 décembre de l’an 2015, cinquième jour de Nivôse dédié au chien. Tous les ans à pareille époque je me demande si je dois ouvrir la boutique. Cela fait partie des questions existentielles que se pose le le chat de geluckblogueur qui se veut quotidien. Du style: être ou ne pas être, beurre ou confiture, fromage ou dessert, socialiste ou de gauche… En définitive je fais un petit tour, histoire de vérifier que les choses sont bien à leur place. Chaque année, à pareille époque, je mets à profit ces turbulences festives pour effectuer une retraite spirituelle dans la solitude et la méditation. Je ressors de ma bibliothèque les ouvrages de mes deux auteurs favoris, Lao-Tseu et Saint Augustin, sans délaisser pour autant Saint Emilion, qui conserve toute ma vénération. Je vous livre quelques uns des sujets qui ont mobilisés ma réflexion au cours des heures passées:

Le prix du homard a été multiplié par quatre. A qui profite le crime ? Lucie de Lammermoor est vivante. Lucien, de l’Aber vrac’h est mort ! L’an 01 est en retard. Je répète, l’an 01 est en retard. La mère Michel cherche toujours son chat; kig-ha-farz gratuit à qui le lui rendra.

Comme vous pouvez le constater, il s’agit là de thèmes dont la teneur philosophique atteint des hauteurs rarement égalées et qui nécessitent une mobilisation totale et permanente de mes faibles capacités neuronales. Seuls, le calme serein et la tranquille atmosphère de mon modeste ermitage sont propices à ce genre d’exercice. Ah, Noël, 1er janvier, et même le 2, cette drôle d’époque où l’on ne pense plus au passé ni à l’avenir mais seulement aux présents… Ainsi s’exprimait Antoine Chuquet cet écrivain imaginaire inventé par Bernard Rapp. Un Zola_Leandretruc à piéger BHL comme il le fut avec Jean-Baptiste Botul. Ah, le métier d’échotier n’est pas une sinécure madame Michu ! Une fois que l’on a dit tout le bien que l’on pensait de ceux qui nous gouvernent; pesté contre les augmentations; vitupéré contre les brigands qui sont causes des guerres; accablé les mollahs, les rabbins, les curés, les pasteurs; asticoté les banquiers; étrillé les philosophes Germanopratins; asticoté les pseudo-socialistes; vilipendé les pollueurs; asticoté les patrons du CAC 40; blasphémé envers Allah, Jésus,Vishnu, leurs prophètes et tous les saints; dénoncé les républiques bananières; pleuré sur la retraite des vieux; récriminé la-justice-de-mon-pays; tergiversé sur le bien fondé de l’état d’urgence; regretté le bon vieux temps d’avant que c’était mieux… Que reste t-il pour alimenter un blogue qui se veut quotidien sinon l’humour ?
Allez Noyeux Joël, portez vous bien et à demain peut-être.