Vous lisez actuellement les articles publié le novembre 1st, 2015

Page 1 de 1

An alarc’h…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

Amis des mathématiques modernes et du pigeonneau laqué réunis, bonjour ! Nous sommes le Dimanche 1er novembre 2015, onzième jour de Brumaire dédié au salsifis.

Voici donc venir novembre, Miz du (e Brezhoneg evel just). qui ouvre le chemin de l’hiver par la grande fête de la Samain. On rit, on chante, on boit beaucoup, on célèbre la mort du roi soleil. Bien sur, c’était avant ! Avant que que les « pisse-vinaigre » de la papauté ( Grégoire IV, 8ème siècle environ) n’en décident autrement. Il faut dire qu’ils furent bien valléeaidé par Louis le Pieux qui instaura sur toute la Carolingie Chrétienne cette obligation de fêter tous les saints. Voila pourquoi au lieu de faire la fiesta, on se traine dans les cimetières les bras chargés de chrysanthèmes ridicules. Notons au passage, qu’en ce sens nous commettons une grossière erreur car la fête des morts elle, ce n’est que le lendemain. A Carnoët, quand tous les saints seront bien installés dans leur vallée, c’est par camion qu’on va voir débarquer les chrysanthèmes, à tous les coups, ils vont remporter la palme des villages fleuris. Chez vous, je ne sais pas, mais ici, il fait un temps à ne pas mettre un saint dehors. Plus de vingt degré hier pendant la cueillette des champignons.

C’est en novembre 1399 à Nantes qu’est décédé Jean IV de Bretagne aussi connu sous le nom de Jean le Conquéreur ou encore celui de Jean le Vaillant (en breton Yann IV)  Il était le premier enfant de Jean de Montfort et de Jeanne de Flandre.  En butte à la défiance de sa noblesse, il se vit attaquer par le roi de France Charles V sans que la noblesse bretonne ne le défende (les ingrats). Il dut alors s’embarquer pour un nouvel exil en Angleterre. Charles V confisqua le duché et tenta Jean IVde le réunir à la couronne au mépris des droits de Jean IV comme de ceux de la précédente duchesse Jeanne de Penthièvre et de ses fils. La noblesse bretonne révoltée (mais à la mémoire courte) rappela Jean IV qui débarqua à Dinard et reprit le contrôle du duché. Ce retour triomphal du duc de Bretagne en ses terres est le thème de la chanson traditionnelle An Alarc’h (« Le cygne » en breton). Dans son fameux recueil de chants populaires, Le Barzaz Breiz (1839), Hersart de La Villemarqué en fait une présentation très romantique. Ce chant de guerre, dit-il, lui aurait été transmis par un habitant du village de Kerc’hoant dans les monts d’Arrée et il ne fait aucun doute qu’il ait été composé à l’occasion du retour triomphal de Jean IV sur ses terres bretonnes… Cinq siècles plus tôt ! Oui, bon heuuu…

Et voila pour la petite histoire. Allez, portez vous bien et à demain peut-être.