Vous lisez actuellement les articles publié le octobre 29th, 2014

Page 1 de 1

Quatre-vingt quinze fois sur cent…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

Amis de l’oxymore et du kig ha farz réunis, bonjour ! Nous sommes le mercredi 29 octobre 2014 et en ce huitième jour de brumaire nous célébrons la scorsonère. Je vois à votre air ébahi que vous n’avez pas reconnu ce que nous, petites gens, appelons (à tort) le salsifis noir. Elle est pourtant connue depuis fort scorsonèreslongtemps : La Quintinie (jardinier du Roi Soleil) disait d’elle «  [...] c’est une de nos principales racines, admirable cuite, soit pour le plaisir du goût, soit pour la santé du corps ». « Scorsonère » est apparu sous cette forme en 1671. Auparavant, il s’écrivait scorzonera, emprunté à l’italien, scorzone, serpent venimeux, dont notre plante était censée être l’antidote. Une autre explication voudrait que le mot signifie « écorce noire » à cause de la couleur de la pelure, mais elle semble de moins en moins acceptée sauf par les helvètes. Et maintenant vous pouvez rejoindre la cuisine, cela se prépare comme le panais. Son goût est agréable, plus soutenu que celui des salsifis avec un léger parfum de d’artichaut. Munissez vous de gants pour l’éplucher car vous risquez d’avoir les mains noires si vous le faites à mains nues.

The video cannot be shown at the moment. Please try again later.

 

Le 29 octobre 1981 voit la disparition du grand Georges Brassens. « Les cénobites tranquilles » dédie cette chanson merveilleuse à toutes ses lectrices… En leur souhaitant de faire partie des 5% bénies des dieux. Allez, portez vous bien et à demain peut-être.