Faut r’connaitre, c’est du brutal…

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

Amis de la contrepèterie et du boudin blanc réunis, bonjour ! Nous sommes le mercredi 10 septembre 2014, 24è jour de fructidor dédié au sorgho. Il y a longtemps de cela, une de mes connaissances d’origine chinoise m’a fait goûter au moutaifameux MOUTAI. C’est un alcool confectionné à partir de sorgho. En Chine il sert lors des toasts portés à un invité de marque. Il peut titré jusqu’à 55 degrés c’est dire s’il « arrache » un tantinet… Les Moutais de 30 ans et plus valent souvent autour de 3000 $ le flacon.  Il n’y a qu’une seule distillerie de Moutai et elle appartient à l’État chinois, bref, c’est du fameux comme dans la célébrissime scène culte des tontons flingueurs: J’ai connu une polonaise qui en prenait au petit déjeuner !

En ces temps d’expulsions tous azimuts je soumets à votre sagacité légendaire ce petit texte extrait des correspondances de Gustave Flaubert, une lettre adressée à son amie George flaubertSand: « je me suis pamé il y a huit jours devant un campement de Bohémiens qui s’étaient établis à Rouen…L’admirable c’est qu’ils excitaient la haine des bourgeois, bien qu’inoffensifs comme des moutons. Je me suis fait très mal voir de la foule en leur donnant quelques sols…Cette haine là tient à quelque chose de très profond et de complexe.  On la retrouve chez tous les gens d’ordre. C’est la haine que l’on porte au bédouin, à l’hérétique, au philosophe, au solitaire, au poète. Et il y a de la peur dans cette haine. Moi qui suis toujours pour les minorités, elle m’exaspère.« 

Sans commentaires ! Sur cette réflexion, portez vous bien et à demain peut-être.

5 commentaires

  1. Rém*

    Ben moi je commente, na !
    Ce Gustave là, CHAPEAU… c’est toujours d’une actualité criante!
    Merci de nous sortir ce cri du cœur en contre-pied de ton tord-boyau chinois
    Et santé à la folle polonaise (j’en connais une autre aussi excentrique…).

  2. SG

    J’veux du MOUTAI ! On en trouve ici, quelque part ? (tu as un réseau, un circuit de contrebande, une connaissance mafieuse ?)
    Tentant mon cher Erwan, d’autant plus que j’arrive bientôt à mes 46 balais….(ça mérite large)
    Merci pour ce billet quasi-fait pour moi

  3. babelouest

    Super, cet alcool ! Je ne connais pas encore. Il y a pas loin de chez moi un magasin spécialisé dans tout ce qui vient d’Asie du sud-est, et des Caraïbes : je pourrai demander s’ils en on.
    Après tout, l’eau-de-vie de mon père, autrefois (il était bouilleur de cru autorisé), titrait généralement 65° (et quand on l’avait bue, on dépassait au niveau du front largement 65° Celsius, mais elle était bonne !).

    Bravo à Gustave. Il me rappelle ma copine (de loin) Chantal : née dans la grande bourgeoisie « Fochée », journaliste, elle a passé sa vie avec les Gitans, les clochards, les sortants de prison, les parias en somme, et aujourd’hui elle est au minimum vieillesse. Sentant venir la fin de sa vie, elle édite ses souvenirs dans un bouquin qui va sortir, si tout va bien, la semaine prochaine. J’ai terminé la couverture de l’ouvrage ce matin. J’en reparlerai quand la sortie sera effective : l’ouvrage sera annoncé en même temps que son roman sur les gangs étatsuniens, et l’étude (dix ans de travail) d’où elle a sorti les faits authentiques narrés, à base de recherches dans les archives de la police new-yorkaise et de contacts sur le terrain avec les policiers, les intervenants sociaux et… les gangsters !

  4. Louise Michel

    me revoilà l’été a été bien chargé, et que vois-je ?????? les Tontons flingueurs, c’est du brutal comme retour, allez Salut à toi et : Fraternité

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera jamais publié. les champs marqués d'une asterisque sont obligatoires (*).