Y’en a pas un sur cent…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

Amis de la mécanique des fluides et de la panse de brebis farcie réunies, bonjour ! Nous sommes le dimanche 24 août 2014, septième jour de Fructidor dédié au sucrion. C’est assez étonnant car, le quatrième jour de fructidor est lui, dédié à l’escourgeon. Or, sucrion et escourgeon ne sont que deux 290px-Escourgeon-Hordeum_vulgare_subsp._vulgareappellations différentes pour désigner la même plante: l’orge d’hiver. La fine équipe réunie par Fabre d’Églantine pour réaliser le calendrier républicain avait du se laisser aller à quelques libations pour s’être ainsi mélangé les pinceaux. L’orge à six rangs est encore très présente dans les Orcades en Écosse. Dénommée Bere, elle y est consommée régulièrement sous forme de galettes épaisses (bannock), de pains ou de biscuits. Les grains transformés en malt sont utilisés surtout pour préparer des bières de fermentation haute. Présente sur l’île d’Islay, elle y sert à la fabrication du whisky.

Difficile pour « les cénobites » de ne pas saluer le jour anniversaire de la naissance du grand Léo. Le 24 août 1916, naissance de Léo FERRÉ à Monaco. Poète, anarchiste, auteur-compositeur-interprète de chansons et écrivain. Il naît dans une famille aisée et, très jeune, se passionne pour la musique. A 9 ans, ses parents le placent en pension dans un collège léo ferréreligieux à Bodighera en Italie; il y passera 8 ans (lire « Benoît Misère ») et découvrira à 14 ans le mot « anarchie » dans les pages d’un dictionnaire. En 1935, il arrive à Paris pour y étudier le droit. Lorsque la guerre éclate, il est mobilisé jusqu’en août 40.

The video cannot be shown at the moment. Please try again later.

 

Début 1968, il collabore au « Monde libertaire » (qu’il aidera ensuite par des galas de soutien comme ce 10 mai 68) et à la revue « La Rue ». En 1969, il enregistre son spectacle à Bobino, puis part s’installer en Toscane (Italie). Sa carrière et son succès se poursuivront au delà des frontières, mais il continuera de soutenir « Le Monde libertaire », « Radio Libertaire » et le « Théâtre Libertaire de Paris ». Malade, il meurt en Toscane le 14 juillet 1993.

« Cette parole d’Evangile
Qui fait plier les imbéciles
Et qui met dans l’horreur civile
De la noblesse et puis du style
Ce cri qui n’a pas la rosette
Cette parole de prophète
Je la revendique et vous souhaite NI DIEU NI MAITRE. »

Et bien, moi aussi. Allez, portez vous bien et à demain peut-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera jamais publié. les champs marqués d'une asterisque sont obligatoires (*).