Vous lisez actuellement les articles publié le août 2nd, 2014

Page 1 de 1

L’été c’est rediff…

Posté par erwandekeramoal dans PORTRAIT

Amis de la belle chanson d’expression française et du sirop d’érable réunis, bonjour ! Nous sommes le samedi  02 août 2014 et, dans le calendrier républicain, c’est le jour de la brebis; mais, bon, on va pas en faire un fromage. Le 2 août c’est le jour anniversaire de la naissance de Félix Leclerc et je tenais à en dire un petit mot.

Félix LECLERC est né un 2 août 1914 à La Tuque au Québec. Chanteur, poète, écrivain, acteur et militant pour la souveraineté du Québec. Ses parents Fabiola Parrot et felixLéonidas Leclerc eurent onze enfants, Félix fut le sixième. Il commença bien des études à l’université d’Ottawa mais la crise économique des années trente y mit fin. Après plusieurs petits boulots, il devient animateur radiophonique et écrit des scénarios pour Radio-Canada à Trois rivières. C’est là qu’il va entonner ses premières chansons et fonder une compagnie théâtrale qui va présenter ses pièces à travers le Québec. Tiens, rien que pour vous, une rareté: Le p’tit bonheur interprété par Béranger.

En 1950 il est « découvert » par l’impréssario parisien Jacques Canetti qui l’invite aussitôt en France. Il se produira notamment au théâtre ABC à Paris. Au Canada, il poursuit sa la maison de felixcarrière entre théâtre et cabarets jusqu’au 13 août 1974 où il participe avec Gilles Vigneault et Robert Charlebois au spectacle de la « Superfrancofête » sur les plaines d’Abraham à Québec devant plus de 100 000 spectateurs. Cette prestation est immortalisée sur l’album j’ai vu le loup, le renard, le lion. Félix Leclerc est mort dans son sommeil le 8 août 1988 dans sa maison, que l’on voit ici peinte par l’artiste Huguette Brun, sur l’ile d’Orléans près de Québec où furent dispersées ses cendres.

Instigateur de la tradition des chansonniers Québécois, il a ouvert la voie à Vigneault, Charlebois et aux autres. Le Canada et surtout le Québec lui ont rendu de multiples charlebois, félix,hommages. Un imposant monument est visible dans le parc Lafontaine à Montréal. Divers parcs, rues, écoles et autres endroits publics portent son nom. De nombreux artistes ont repris son œuvre comme Hugues Auffray qui a chanté 16 titres en 2005 dont le petit bonheur. François Béranger a enregistré un album consacré à son répertoire en 2003. En Bretagne, on avait Youenn Gwernig qui était un peu de la même veine. Des grands bonshommes à la stature de bucheron et au cœur de poète.

Allez, portez vous bien et à demain peut-être.