L’ivraie…De caisse d’épargne.

Posté par erwandekeramoal dans Actualités

Amis de mes amis et du petit salé aux lentilles réunis, bonjour ! Nous sommes le mardi 22 juillet 2014 qui correspond au quatrième jour de Thermidor c’est à dire au jour consacré par le calendrier républicain à l’ivraie. Séparer le bon grain de l’ivraie… C’est quelque part dans les évangiles mais j’avoue que je ne me souviens pas à quel endroit l'ivraie(Matthieu peut-être). L’ivraie est une plante très commune de la famille des graminées, utilisée comme fourrage et autrement nommée « Ray-grass ». L’ivraie enivrante, Lolium temulentum, est la seule graminée dont les graines sont toxiques pour l’homme. Consommées en petite quantité, elles induisent des effets comparables à l’ivresse, d’où son nom populaire. C’est sans doute ce qui faisait dire à mon aïeule, toujours à l’affût d’un jeu de mots pourri: qu’importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivraie… De caisse d’épargne évidemment ! Et puis tiens, histoire de vous permettre de vous présenter à « questions pour un champion ». Saviez vous que les terrains de tennis « gazonnés » sont semés d’ivraie; notamment celui de Wimbledon.

Oui c’est vrai, il faut séparer le bon grain de l’ivraie. C’est juste aussi en matière d’information car, comme le disait Malcom X:

malcom

 

 

 

 

Je dis cela pour ceux qui n’aurait pas remarqué que pendant les vacances, la tuerie continue. Allez, portez vous bien et à demain peut-être.

4 commentaires

  1. Rém*

    Ta remarque finale (sur une citation limpide de Malcom X) est tout à fait d’actualité. Incidemment, elle existe aussi dans le contraste que fait mon article du jour sur Cailloux dans l’brouill’Art avec la caricature d’Erby en fin d’article du gros-boeuf de franchouillard-sur-plage…
    Incidemment je te fais remarquer (« er » comme vendre) que tu nous afflige (ce n’est pas la 1°fois) de ton fautif « ceux qui n’auraient pas remarquER » au lieu de « É » (comme vendu). Bon, le lecteur aura rectifié (« é »!) de lui-même, on n’est plus en cours de grammaire…
    Mais comme le disait la radoteuse Dame (Josette ou Adélaïde ?) Chapuis(?) sur feu l’ORTF : « Vous n’êtes pas sans avoir remarqués que…blabla… »

    • Rém*

      correction !: « tu nous affligeS »… Pan sur le bec !!

    • erwandekeramoal

      Aie ! je corrige…

  2. gencyve

    Séparer le bon de l’ivraie: tu as de bons restes, c’est bien dans l’évangile selon saint Matthieu au chapitre XIII.
    Et pendant que l’on philosophe la tuerie continue!
    Bon journée ensoleillée à Keramoal

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera jamais publié. les champs marqués d'une asterisque sont obligatoires (*).