Vous lisez actuellement les articles publié le juillet 24th, 2014

Page 1 de 1

Le roi des c…

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

Amis de la libre expression et du p’tit maquereau à la bretonne réunis, bonjour ! Nous sommes le jeudi 24 juillet 2014, sixième jour de Thermidor dédié à la Prêle. C’est donc la prêle du 24 juillet qui, de toute Ein Bund Ackerschachtelhalmévidence, ne peut être confondue avec la prêle du 18 juin. Je me souviens d’un compère, sonneur de bombarde (talabarder en breton) du côté de Bolazec, qui s’en servait pour abraser ses anches. Entendons nous bien, il ne s’agissait pas de raboter sa cellulite, non, mais les anches de son instrument. Quand à mon aïeule, toujours à faire son intéressante, elle l’utilisait pour récurer ses casseroles et Dieu sait si elle en avait quelques unes des casseroles… D’ailleurs, le verbe prêler à longtemps été utilisé pour désigner l’action de poncer; notamment en ébénisterie. Étonnant, non !

The video cannot be shown at the moment. Please try again later.

Rien n’y fait, l’eau coule sous les ponts de Paris et d’ailleurs et le petit peuple continue de s’enthousiasmer pour la royauté. Le nouveau roi d’Espagne est reçu Charlieen grande pompe dans les palais de la République par notre président; outre-Manche, la plèbe suit avec attention les premiers pas du prince petit fils de la très gracieuse de Bukingdam, le bien nommé George Alexander Louis de Cambridge.On se bouscule au bal des débutantes, Stéphane Bern est toujours vivant, et on continue à entretenir allègrement cette gent à la suffisance héréditaire et à la boursouflure aristocratique… Comme le disait le grand Georges, ici bien entouré, il ne restera que le roi des cons.

Allez, portez vous bien et à demain peut-être.