La résistible ascension d’Arturo UI…

Posté par erwandekeramoal dans Actualités

Amis de la satirologie et du pain bénit-oui-oui réunis bonjour ! Nous sommes, bon an mal an, arrivés ensemble jusqu’à ce mercredi 28 mai 2014, 9è jour de prairial, que nos amis républicains serpoletavaient dédié au serpolet. Vous ne pouvez pas vous tromper, le serpolet c’est bon pour tout. En infusion, en compresse, en bain, dans la cuisine, notamment avec les viandes blanches, ce proche cousin du thym est une vraie panacée. C’est le genre de truc qui devrait être remboursé par la sécurité sociale si cela ne risquait d’aggraver le déficit… Encore faut-il rappeler que ce dernier n’est pas imputable aux dépenses des pauvres gens mais, en grande partie, aux mauvais, voire aux non-paiements du patronat…

Ainsi donc, les zeuropéens ont voté, avec leurs pieds d’accord mais, ils ont voté. Ils ont voté sans savoir (pour plagier Apollinaire) qu’à la semblance du beau Phénix (le libéralisme) s’il meurt un soir, le matin voit sa renaissance… Ils ont voté sans savoir, sans culture, sans connaissance, sans conscience, tous ces analphabètes de la politique. Et pourtant, dès le début du siècle, l’autre, B. Brecht nous avait prévenu: écoutez La complainte de Mackie par la merveilleuse Ella Fitzgerald.

 « Le pire des analphabètes, c’est l’analphabète politique. Il n’écoute pas, ne parle pas, ne participe pas aux événements politiques. Il ne sait pas que le coût de la vie, le prix de haricots et du poisson, le prix de la Bertolt_Brecht,_Skulptur_von_Fritz_Cremer_am_BE_in_Berlinfarine, le loyer, le prix des souliers et des médicaments dépendent des décisions politiques. L’analphabète politique est si bête qu’il s’enorgueillit et gonfle la poitrine pour dire qu’il déteste la politique. Il ne sait pas, l’imbécile, que c’est son ignorance politique qui produit la prostituée, l’enfant de la rue, le voleur, le pire de tous les bandits et surtout le politicien malhonnête, menteur et corrompu, qui lèche les pieds des entreprises nationales et multinationales. » Je ne suis pas certain que, de là où il est, il apprécie vraiment d’avoir été coulé dans le bronze en face du Berliner Ensemble qu’il avait créé après la guerre et qui nous a légué des œuvres magnifiques comme Mère courage, la résistible ascension d’Arturo UI, le cercle de craie caucasien, l’opéra de quat’ sous

L‘avenir ne manquera pas de nous éclairer, gageons qu’il ne sera pas trop tard. Portez vous bien et à demain peut-être.

 

8 commentaires

  1. Robert Spire

    « La crise économique mondiale a été parfaitement calculée. Allez demander aux Grecs ou aux Irlandais ce qu’ils en pensent. C’est un braquage social. Tout est organisé pour prostituer les gens et nous soumettre un peu plus. Le mouvement des Indignés, c’est bien gentil, mais ce qu’il faut, c’est foutre le feu aux banques et couper des têtes. » Javi Poves, footballeur espagnol politisé et cultivé, converti à l’Islam, vit en Iran. (Personne n’est parfait!)

  2. Rém*

    Question-précision dont j’espère réponse, ô distingué cénobite Erwan d’entre les sages cénobites si tranquillous :
    La citation centrale : « Le pire des analphabètes », etc…. est-elle de Brecht, bon, c’est probable, mais est-ce dans « …Arturo Ui » ou quelle autre œuvre de Brecht? D’après le titre, on peut le supposer, mais… ?
    Ayant l’intention d’utiliser cette phrase et étant, sinon analphabète, du moins lacunaire en connaissances livresques, j’ai la flemme d’aller chercher réponse ailleurs que dans ta réponse ! Merci d’avance…

    • erwandekeramoal

      Désolé de te décevoir mais, malgré mes recherches, je ne retrouve pas la source.

      • Rém*

        Désolé aussi, pour toi et moi !… on s’en passera!
        Mais voici plus surprenant : une amie de passage vient de lire cet article et voici sa réaction (je lui laisse responsabilité de ses propos) :
        C’est surprenant je te l’accorde mais j’ai eu un déjà vu en lisant ton papier, j’ai dû en rêver cette nuit ou alors j’ai un don; bref toujours est-il que je l’ai lu dans ma tête avant que tu le mettes en ligne, je t’avoue que j’ai du mal à m’en remettre. Si explication il y a je te tiens au courant, peut-être pourrais tu m’éclairer ? bise Val

  3. Sceptique

    Aucune possibilité d’ignorer le bêtise humaine, individuelle ou collective (la pire), puisqu’elle est sous nos yeux. Par contre, tout ce qui est complots, je ne crois pas, parce que le premier facteur suffit.

  4. Louise Michel

    Tout est bien triste en ce moment même le ciel nous boude, mais grâce à toi, Ella, la grande Dame nous réchauffe les cœurs, du haut de mes 18 ans je l’ai vu sur scène à Lyon, et quel choc mon premier concert de Jazz, je ne m’en suis pas remise, Merci à toi et Haut les Cœurs la vie est belle tout de même Salut et Fraternité

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera jamais publié. les champs marqués d'une asterisque sont obligatoires (*).