Vous lisez actuellement les articles publié le mai 25th, 2014

Page 1 de 1

Le Schmilblick de campagne…

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

Amis de la quadrature du cercle et des ronds de serviettes réunis, bonjour ! En ce dimanche 25 mai 2014, sixième jour de prairial, nous célébrons la mélisse. Si vous trouvez l’actualité particulièrement indigeste, je vous recommande expressément la tisane de mélisse. Mon aïeule, pour qui mélissel’herboristerie n’avait aucun secret, faisait bouillir deux branches de mélisse dans un litre d’eau et laissait infuser. Pour ma part, j’avoue que ma préférence va plutôt à un vieux whisky d’Ecosse. Cela me remet en mémoire le fameux pangramme de Georges Perec : Portez ce vieux whisky au juge blond qui fume. C’est une phrase qui permet d’utiliser toutes les lettres de l’alphabet, l’exercice est amusant, et par ailleurs, c’est un alexandrin.

Je ne sais si vous faites partie de ceux qui ont rempli leur devoir électoral (rempli de quoi, je vous pose la question…) Personnellement j’ai choisi l’option ne comptez pas sur moi pour payer la vaseline. Oui, juncker-schulz-reutersje suis un abstentionniste et je le resterai tant que les politiques s’abstiendront de leur côté de respecter l’intérêt général et la souveraineté des nations. Je ne veux pas de cette Europe qui avance (?!) déconnectée des peuples. Le passé est plein de véritables coups de force, des rapts démocratiques, lorsque quelques étapes essentielles de la construction européenne corniaudont été franchies sans les peuples (l’élargissement de 2004 /2007), voire contre une partie d’entre eux (cas du traité de Lisbonne, copie conforme du traité constitutionnel rejeté par référendum par la France et les Pays-Bas, quelques mois avant, et adopté par voie parlementaire). Mieux, lorsque le référendum est obligatoire et quand un peuple ne vote pas bien, on le refait voter jusqu’à ce qu’il vote mieux (cas des deux référendums irlandais lors des traités de Nice et de Lisbonne en 2001 et 2008). Que les pieds nickelés continuent de se fendre la poire moi, je vais à la pêche.

Je ne suis pas sûr que cela fasse avancer le schmilblick de la démocratie dans le monde… mais, ainsi que le pressentais Pierre DAC, c’est complexe :« Le Schmilblick des frères Fauderche est, il convient de le souligner, rigoureusement DACintégral, c’est-à-dire qu’il peut à la fois servir de Schmilblick d’intérieur, grâce à la taille réduite de ses gorgomoches, et de Schmilblick de campagne grâce à sa mostoblase et à ses deux glotosifres qui lui permettent ainsi d’urnapouiller les istioplocks même par les plus basses températures. Haut les cœurs et chapeaux bas devant cette géniale invention qui, demain ou après-demain au plus tard, fera germer le blé fécond du ciment victorieux qui ouvrira à deux battants la porte cochère d’un avenir meilleur dans le péristyle d’un monde nouveau… »

Or donc, si parfois la géostratégie de la politique européenne couplée aux circonvolutions diplomatiques du G8 et à l’analyse tendancielle du Cac 40 vous échappe quelque peu et vous apparaît comme un piège abscons, n’en faites pas une maladie, une tisane de mélisse et ça ira beaucoup mieux ; Allez, portez vous bien et à demain peut-être.