Vous lisez actuellement les articles publié le mai 11th, 2014

Page 1 de 1

J’ai rencontré St Tugdual…

Posté par erwandekeramoal dans LES BEAUX SAINTS

Amis de la propédeutique et du bœuf miroton réunis, bonjour ! Nous sommes le dimanche 11 mai 2014, 22è jour de Floréal, généralement dédié à la Fritillaire.Les fritillaires (genre Fritillaria), couramment appelées goganes dans l’ouest de la France, sont des plantes herbacées vivaces appartenant à la famille des Liliaceae sensu sticto. Le genre comprend quelque 120 espèces d’Europe, d’Asie et de l’Ouest américain. On rencontre beaucoup d’espèces 290px-Fritillaria_Meleagris_Kungsangen_2006endémiques, notamment en Grèce, dans les Balkans et en Asie Mineure. La plupart des espèces poussent dans les rocailles, les pentes rocheuses, les prairies sèches et les broussailles. Quelques espèces, notamment Fritillaria meleagris, Fritillaria japonica et Fritillaria camschatcensis, poussent en sol frais à franchement humide. Fritillaria meleagris, la fritillaire pintade, a une répartition comprenant pratiquement toute l’Europe tempérée. Une autre espèce remarquable, Fritillaria imperialis, la fritillaire impériale, une espèce d’origine asiatique – de la Turquie au Cachemire – est cultivée depuis près de 400 ans et est naturalisée çà et là. Les qualités ornementales de ces deux espèces en font des plantes de jardin très appréciées et dont les bulbes sont faciles à trouver dans le commerce. C’est pas moi qui le dit, c’est Wikipédia…

Aujourd’hui, les britophones vont célébrer Tugdual, un des sept saints fondateurs de la Bretagne selon la police, beaucoup plus selon les pèlerins. Et puis tiens, maintenant qu’on se connaît un peu, je vais vous (re)raconter une anecdote personnelle. Dans les années soixante, un cousin (à la mode de Bretagne) s’était mis en tête de se convertir à la religion orthodoxe celte (si, si, ça existe). Apprenant que je devais effectuer un59436458_p voyage dans ce qu’on appelait encore la Tchécoslovaquie, il me demanda de lui rapporter un ouvrage d’art ayant trait aux icônes. Quelques mois plus tard, m’étant acquitté de cette tâche, je retrouvais mon cousin pope en compagnie d’un anachorète qu’il me présentât comme son « évêque ». Celui-ci s’était semble t-il installé dans les années 50, dans le bois Juhel sur la commune de Saint Dolay (dans le Morbihan – près de La Roche-Bernard). De son vrai nom Jean-Pierre Danyel,il voulait restaurer la spiritualité du monachisme celtique et la tradition des évêques-abbés. C’est dans ce but qu’il fut sacré évêque de l’église orthodoxe celtique et prit le nom de Tugdual. (A droite, une icone réalisée à partir de la photo de Tugdual que l’on voit à gauche ci-dessous.)

Cette consécration fut célébrée par Mgr Irénée d’Eschevannes, évêque 59436509_pet futur patriarche de l’Église Gallicane. Le brave homme devait décéder quelques semaines après notre rencontre en août 1968, à l’âge de 51 ans. Avant de mourir il prophétisa que dix ans après sa mort des moines viendraient relever son ermitage. Et en effet, une communauté de moines d’esprit celtique a reconstruit la chapelle qui est maintenant une superbe église en bois. Les adeptes de cette église, devant les bienfaits réalisés par le bonhomme, en on fait un saint. Je peux donc dire que j’ai rencontré Saint Tugdual… Étonnant non !

 

Allez le bonjour vous va, portez vous bien, ne vous prenez pas au sérieux et à demain peut-être.