Vous lisez actuellement les articles publié le avril 28th, 2014

Page 1 de 1

Le Vatican et sa paire de beaux saints…

Posté par erwandekeramoal dans Actualités

, , ,

 

 

Amis de la gent féminine et du roti Wellington réunis, bonjour ! Nous voici le lundi 28 avril 2014, neuvième jour de Floréal dédié à la Hyacinthe. Pourquoi dit-on LA alors que Hyacinthe était un beau jeune homme qui fut aimé d’Apollon et de Zéphyr ? Mais comme dit l’autre, les histoires d’amour hyacinthusfinissent mal. Admirez ce troublant tableau représentant Apollon Hyacinthe et Cyparisse et que l’on doit à Alexander Ivanov.Et puisque nous en sommes à le dire avec des fleurs, voici le grain de sel du cénobite sur un récent déplacement ministériel. Ce modeste blog, qui s’amuse souvent à vous conter l’histoire des saints de Bretagne armoricaine, ne pouvait passer sous silence la visite de notre grand républicain Manuel Valls au Vatican pour y assister à une canonisation.

En 1918, invité à assister au Te Deum de l’armistice par l’archevêque de Paris, Clemenceau refusa et somma le président de la République, Poincaré, et le président de la Chambre, Deschanel, de ne pas y assister. Au premier il fit valoir : « Vous êtes le président de tous les Français et non des seuls catholiques. » Presque cent ans plus tard, le nouveau premier ministre, qui se dit admirateur du Tigre et défenseur papes-canons-jmfarouche de la République, a décidé de se rendre au Vatican pour la canonisation de deux anciens papes. Une trahison des principes républicains et laïques étrange pour celui qui veut rassembler et apaiser les Français. En effet, au nom de quoi le premier ministre de la République participerait-il à une cérémonie strictement religieuse ? (caricatures honteusement piratées sur le blog de JM:o)

Cet argument est fondé, parce qu’on ne peut pas y répondre en disant que par exemple l’un des papes est français. Si tel était le cas, ce serait (peut-être et diplomatiquement) différent. Là il y en a un qui est italien et l’autre qui est polonais. On ne peut donc pas avancer cet argument-là. Par ailleurs, il ne s’agit pas d’une calotte_foggini-1procédure civile, c’est une canonisation, soit un acte à caractère foncièrement spirituel et religieux. Au XIXe siècle on parlait des « deux France ». Il y avait la France qui considérait que la religion était essentielle dans la vie du pays, et puis l’autre France : celle des révolutionnaires de 89, celle de Gambetta et, entre autre, de la commune. Celle de la séparation des églises et de l’État. Aujourd’hui, les mots République et laïcité ayant tendance à se vider de leur substance originelle, le gouvernement, les socialistes et leurs héraults médiatiques nous expliqueront que cette visite au Vatican est parfaitement compatible avec la laïcité et les valeurs de la République quand il aurait fallu qu’un vrai premier ministre républicain nous explique que, justement, il ne se rendrait pas au Vatican au nom de la laïcité et des principes républicains. Allez, à bas la calotte, portez vous bien et à demain peut-être.