Y’a du mouron à s’faire…

Posté par erwandekeramoal dans Actualités

Amis de la cause féminine et du poulet basquaise réunis, bonjour ! Nous sommes le samedi 08 mars 2014, 18è jour de ventôse dédié au Mouron. Allez, vous faites pas de bile, c’estfleur-bleue-mouron seulement dans le calendrier Républicain. Il existe tout un tas de variétés de Mouron; Le rouge, le bleu, le mouron des oiseaux, le mouron délicat et même, la véronique faux mouron d’eau… Pour Capelo je précise que le mot « Mouron » vient du vieux français signifiant « chevelure ». D’où l’expression se faire des cheveux blancs, se faire du souci quoi (on revient aux fleurs) et en définitive: se faire du mouron.

Mais c’est aussi la journée internationale de la femme, officialisée par l’ONU en 1977. Rappel: En 1975, lors de l’année internationale de la femme, l’Organisation des Nations Unies a commencé à célébrer la Journée internationale de la 220px-Frauentag_1914_Heraus_mit_dem_Frauenwahlrecht-193x300femme le 8 mars. Deux ans plus tard, en décembre 1977, l’assemblée générale a adopté une résolution proclamant la Journée des Nations Unies pour les droits de la femme et la paix internationale, à observer n’importe quel jour de l’année par les États membres, conformément à leurs traditions historiques et nationales. En adoptant sa résolution, l’assemblée générale a reconnu le rôle des femmes dans les efforts de paix et de développement et a appelé à mettre fin aux discriminations et à renforcer le soutien à la pleine participation des femmes.

The video cannot be shown at the moment. Please try again later.


 

Ce blog s’évertue depuis son origine à remettre en mémoire la lutte de ces pionnières qui ont placé la question de l’égalité au cœur de toutes les révolutions. Depuis louise Michel et son amie Nathalie Lemel (une brestoise), jusqu’à Madeleine jeu21-216x300Lamberet ou Ito Noe en passant par Leda Rafanelli et Isabelle Eberhardt sans oublier Olympe de Gouges, Emma Goldman et Clara Zetkin et Maria Deraisme et Paule Minck et Virginia Woolf (ici en photo)… la liste est longue, j’ai eu la flemme de mettre les liens, vous pouvez passer par la galerie de portraits pour retrouver les billets les concernant. Il serait bon de se rappeler en effet qu’il s’agit dans l’appellation officielle de « la journée des Nations Unies pour les droits de la femme et la paix internationale » et non pas la journée de la femme comme il existe la journée internationale pour l’élimination de la fistule obstétricale (23 mai) ou la journée internationale du Novruz (21 mars).

La journée des femmes elle, a été créée par le camarade Vladimir Illitch en 1921. A peu près au même moment son pote Léon faisait tirer sur les insurgés de Kronstadt. Ce jour là, imagesle comité révolutionnaire provisoire de Kronstadt envoyait le télégramme suivant: « …Nous, ceux de Kronstadt, sous le feu des armes, sous les mugissements des obus qui déferlent sur nous (…) adressons notre salut fraternel aux travailleuses du monde. » Bon, cela ne lui a pas porté chance, il faut dire qu’il avait du mouron à se faire et il a fini par rencontrer un piolet qui lui a fichu un mal de tête irrémédiable.

Quand on vous dit que la femme est l’avenir de l’homme… Allez, portez vous bien et à demain peut-être.

4 commentaires

  1. babelouest

    Il faut dire aussi, qu’il y a les femmes, les grandes femmes, et… madame Thatcher ! Une catégorie à elle toute seule ou presque, bien que son émule du FMI soit pas mal aussi.

    Pour illustrer la douceur, pourquoi ne pas relire au moins le début de Pelléas et Mélisande ?

  2. Cacha

    Merci pour ces précisions sur l’intitulé de cette journée, le cénobite.
    Je vais le dire (si elles ne le savent pas déjà) à mes copines pacifistes et féministes que je retrouve chaque année à la même date.
    Et continuez à nous abreuver quotidiennement de ces billets instructifs et résistants à l’atmosphère réactionnaire actuelle.

  3. Louise Michel

    je suis anti-journée de la Femme, anti Fête des mères , grand’mère, contre la parité, Nous sommes tous des  » H »ommes libres et égaux en droit, Salut et Fraternité

  4. Bargougnan

    Allez… Rappelons aussi que le 8 mars 1917 des femmes ont manifesté à Petrograd pour dénoncer leurs conditions de vie et exiger le retour de leurs maris du front… Cette date est considérée comme le début de la Révolution russe, comme le confirme ce (grossièreté au choix) de Trotsky :
    « Sans tenir compte de nos instructions, les ouvrières de plusieurs tisseries se sont mises en grève et ont envoyé des délégations aux métallurgistes pour leur demander de les soutenir… Il n’est pas venu à l’idée d’un seul travailleur que ce pourrait être le premier jour de la Révolution. »
    Trotsky, Histoire de la Révolution russe.
    Des fois qu’il leur prendrait l’idée de manifester, aux femmes d’aujourd’hui… non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera jamais publié. les champs marqués d'une asterisque sont obligatoires (*).