Vous lisez actuellement les articles publié le février 28th, 2014

Page 1 de 1

La belle et la bêche…

Posté par erwandekeramoal dans TRADITION

Amis de la peinture à l’eau et des sardines à l’huile réunies, bonjour! Nous sommes le vendredi 28 février de l’an 2014, autant dire que c’est la fin du mois. Ce jour correspond au 10 de ventôse dédié à la Bêche, ce qui n’est pas une raison pour Ecorchealphonselamise prendre la tête (tête-bêche). La bêche à toujours été sujet de passion allez savoir pourquoi… Peut-être symbolise t-elle le travail et dans ce cas, certains candidats aux prochaines élections  dont je tairai le nom, pourraient en faire leur étendard. Si vos pas vous conduise vers le musée d’anatomie de Montpellier, ne manquez pas le fameux écorché à la bêche, que l’on doit à Alphonse LAMI -1857- Son père François Lami était fils bâtard du prince Francesco Borghèse, premier écuyer de Napoléon; ce qui, vous en conviendrez a autant d’importance que le nom du futur sous-secrétaire d’État aux outre-mers. Bon, je vous l’accorde, il faut vraiment une bonne raison pour se promener dans un musée de l’anatomie. En attendant, comme disait le laboureur à ses enfants: « creusez, fouillez, bêchez; ne laissez nulle place où la main ne passe et repasse. » Pour en revenir à l’expression « tête-bêche », cela n’a rien à voir bien entendu avec ce qui précède. Il s’agit d’un emprunt au vieux français Beschevet terme de charpenterie qui par extension a désigné toutes les positions qui consistaient à mettre la tête de l’un aux pieds de l’autre, comme celle de Jean-Baptiste à ceux de Salomée. Ainsi, bescheveter est devenu tête-bêche. Étonnant, non !

Je ne sais vraiment pas pourquoi je vous raconte tout ça. Allez, portez vous bien et à demain peut-être.