Nobody’s innocent…

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

, , , , , ,

Amis de la mistoufle et des restos du cœur réunis, bonjour ! Nous sommes le samedi 28 décembre 2013, 8è jour de nivôse que les républicains dans leur grande magnanimité et leur petit calendrier avaient dédié au fumier, allez savoir pourquoi justement le jour de la « saints innocents »… Peut-être justement parce que Nobody’s innocent ! Le cénobite, c’est bien connu, faisant partie des empêcheurs de réveillonner en rond, au lieu d’évoquer les huitres et les marrons chauds nous parle de la Palestine; enfin, ce qu’il en reste…

Le Rapporteur spécial des Nations Unies sur la situation des droits de l’homme dans les territoires palestiniens occupés, Richard Falk, a exprimé sa vive préoccupation devant la pénurie d’électricité dans le territoire palestinien occupé et en etat-1946-2011-2509121-300x213particulier à Gaza, où 1,7 million de personnes vivent dans des conditions très difficiles : trois semaines après la fermeture de l’unique centrale électrique de la bande, en raison d’un manque de carburant, l’électricité ne fonctionne plus que six heures par jour. La situation à Gaza est proche de la catastrophe » affirme M. Falk dans un communiqué de presse. « La pénurie de carburant et les coupures d’électricité ont fragilisé des infrastructures déjà précaires et perturbé la fourniture de services de base, comme les soins de santé, l’approvisionnement en eau et l’assainissement. Le début de l’hiver va certainement détériorer encore cette situation ». Les patients de Gaza, a observé M. Falk, n’ont même plus la possibilité de se rendre en Égypte pour y recevoir des soins, puisque le régime de ce pays a décidé de fermer l’unique point de passage à Rafah depuis plusieurs semaines. Depuis, les 3.000 résidents du quartier d’Az-Zetoun, parmi lesquels de nombreux enfants, vivent dans un égout à ciel ouvert après que la plus grande usine de retraitement des eaux usées a cessé de fonctionner, faute d’électricité.« Jusqu’à 40% des habitants ont de l’eau un jour sur trois. Face à cette situation, ceux qui en ont les moyens achètent de l’eau auprès d’individus sans scrupules qui en vendent sans garantie de propreté », a déploré le Rapporteur spécial.
Selon l’expert, une des raisons de cette crise est la décision de l’Égypte de détruire les tunnels qui permettait de faire passer sous le manteau des marchandises entre l’Égypte et Gaza, 3515023_6_4496_des-palestiniens-attendent-pour-pouvoir-remplir_e9d9fd9d7358804a3756bf1606d9837bainsi que les réservoirs de carburant le long de la frontière égypto-palestinienne. Auparavant, cette économie informelle permettait d’atténuer le blocage israélien de Gaza en place depuis 2007. « N’oublions pas que la véritable cause du manque d’hôpitaux et de structures adéquates pour les soins spécialisés est le blocus israélien illégal », a affirmé M. Falk. En décembre, la Palestine a été touchée par une tempête qui a duré près d’une semaine. Pour empirer la situation, Israël a ouvert les vannes d’un barrage à l’est de Rafah avec pour conséquence que les habitations de centaines de Gazaouites se sont retrouvées sous l’eau.  L’unique centrale de la bande de Gaza a de nouveau cessé de fonctionner vendredi 27 décembre faute d’un approvisionnement en fuel en provenance d’Israël, a indiqué un responsable de la compagnie d’électricité locale. La pénurie de fuel est provoquée par la fermeture du point de passage de Kerem Shalom, qui permet l’approvisionnement, a expliqué le directeur adjoint de la centrale.                                   L‘année dernière, jour pour jour, je concluais mon billet par ces mots: « Mais ce qui se passe à deux heures d’avion de chez nous, sous le regard complice et le silence assourdissant de la communauté internationale me révolte profondément. Celle-là même qui se mobilise et se dit prête à utiliser la force pour « débarrasser le Nord Mali de ses islamistes », détourne ostensiblement les yeux dès qu’il s’agit d’Israël. » Aujourd’hui « ON » s’occupe de la Centrafrique mais les habitants de Gaza continuent de crever dans l’indifférence générale. C’est désespérant ! Allez, portez vous bien et à demain peut-être.

10 commentaires

  1. La Feuille

    Excuse le manque d’originalité, mais comme je le dis bien souvent : « excellent billet auquel je ne saurais que souscrire ».
    Bonnes fêtes de fin d’année et gare aux excès de breuvages à base de cidre !
    le gars du pays de la noix et du gratin

    • erwandekeramoal

      « La noix et le gratin »… Le gratin de la blogosphère, ça c’est sur. Bonnes fêtes, bonne fin d’année, bonne continuation.

  2. babelouest

    Ce qui arrive aux plus démunis, auxquels des vicieux enlèvent le peu qu’ils ont, nous en sommes tous un peu responsables. Si certains « responsables » étaient inondés chaque jours de lettres de protestation, si celles-ci étaient renforcées par des boycotts bien ciblés et permanents, nul doute que la situation changerait. Mais même cela, que chacun peut faire, qui peut se vanter le l’appliquer vraiment ?

    Bonne fin d’année : et pitié, pas de ces pseudo- »bonnes résolutions » comme certains bien-pensants nous abreuvent depuis maintenant une bonne dizaine d’années à l’approche du changement de millésime ! Ce n’est pas un appel au Cénobite, que je sais bien trop sage pour cela, mais à ces « experts en com » qui sévissent un peu partout – même dans le tram : ras le bol.

    Sur ces fortes paroles, faisons comme Monsieur Temps : pleuvons.

    • erwandekeramoal

      Ici, ce matin, « un grand soleil d’hiver éclaire la colline » comme disait le poète. Chacun (ou presque) se réjouit de la libération des Pussy Riots mais (les mêmes) verraient bien Dieudonné se faire embastiller… Drôle d’époque !

  3. Hobo-Lullaby

    Bonjour Erwan

    Je doute aussi que l’O.N.U., tout comme Hollande (si, tu sais, l’ennemi du monde de la finance …) lèvent le petit doigt pour le peuple Palestinien.
    La phrase de Chomsky : « La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures » prend alors tout son sens. Oui, c’est désespérant …
    Quant au gratin, s’il existe, c’est qu’il n’y en a pas un sur cent ! ;-)

    Amitiés

    Serge

    • erwandekeramoal

      C’était le sens de ma réponse à l’ami de « La feuille charbinoise »: heureusement il nous reste des sites comme les vôtres pour échapper à la désespérance. Salut amical.

  4. Marco

    Bobiyé…
    On finit par oublier le rôle des anglais dans cette triste affaire, abandonnant purement et simplement leur protectorat jusqu’en 1948 pour le livrer à un chaos trop prévisible…
    Finalement, partout où ils passent, c’est le bordel ! ;-)
    Cher Erwan, je vous souhaite de bien finir l’année.

  5. Sceptique

    Quand Ariel Sharon a pris la décision de faire évacuer du territoire de Gaza toutes les implantations juives qui s’y étaient installées « au nom de la Bible », il pensait que les palestiniens y créeraient un état, indépendant, susceptible de conclure ultérieurement un accord politique avec Israël. Mais ce sont les fanatiques du Hamas qui ont éliminé par les armes les « modérés »(?) du Fatah et ont fait de Gaza une « tête de pont » pour la reconquête, et, en attendant (l’ordre d’Allah?), d’en faire partir tous les modèles disponibles de fusées vers le territoire tenu par Israël. Lequel a répliqué par un blocus et des expéditions punitives.
    Il n’y a pas de paix possible entre les belligérants, chacun étant divisé par ses surenchères d’inspiration religieuse. Il n’y a qu’une guerre de positions qui s’éternise sous notre regard impuissant. Comment serions-nous reçus, de part et d’autre, si nous allions leur dire: »Cessez d’attendre la décision d’Allah ou de Yahvé, qui n’existent ni l’un, ni l’autre, et arrêtez de tirer, pour commencer. » ?

    • erwandekeramoal

      Je ne suis pas certain que Sharon(complice de Sabra et Chatila) ait un jour rêvé d’un Etat palestinien; sauf peut-être dans ses pires cauchemars. Merci d’être passé, bonne fin d’année à vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera jamais publié. les champs marqués d'une asterisque sont obligatoires (*).