Le petit commerce…

Posté par erwandekeramoal dans Actualités, LECTURE

, , , ,

Amis de la chapelle Sixtine et du veau marengo réunis, bonjour ! Nous sommes, sauf erreur de ma part, le mercredi 04 décembre 2013, quatorzième jour de frimaire dédié au sapin (pas le ministre du chômage, non, l’arbre). Vous me voyez ci, tel une poule devant une clé à molette, ne sachant pas par quel bout je vais prendre ce billet afin de vous le images-1rendre le moins désagréable possible. Je pourrai bien sûr évoquer la saga des bonnets rouges et l’incommensurable inconscience politique qui amène des salariés à manifester de concert avec leurs exploiteurs; mais il me semble que tout a été dit à ce sujet. Il y a l’Ukraine (une pensée pour Makhno) où le petit peuple se bat pour obtenir plus d’Europe quand tant d’autres en voudraient moins. Il y a encore la Thaïlande qui ne se limite pas aux lady-bars de Pattaya et dans ce royaume où l’armée a fomenté pas moins de 18 coups d’État depuis 1932, là encore, la population est dans la rue. Et enfin, la Syrie… Tiens, vous savez où on est est ? Non, je dis ça parce que en Irak, en Libye, en Tunisie, en Égypte, on continue à s’entretuer joyeusement tout comme en Afghanistan et ailleurs… Allez, musique !

The video cannot be shown at the moment. Please try again later.

Bon, et bien, pour vous réconcilier avec la vie, je me fais l’écho d’une bonne nouvelle à la demande de l’ami Jean-Pierre: « La collection du Maitron, célèbre dictionnaire biographique du mouvement ouvrier, bientôt quinquagénaire, Capture d’écran 2013-12-03 à 14.42.14propose un nouveau volume consacré aux anarchistes. Son fondateur, Jean Maitron fut le premier historien en France du mouvement libertaire, et il fit entrer l’histoire de l’anarchisme à l’Université.
Fruit d’un travail collectif initié par Claude Pennetier (chercheur au CNRS, directeur du Maitron) et Hugues Lenoir (Radio libertaire), puis orchestré par Marianne Enckell, Rolf Dupuy, Anthony Lorry, Anne Steiner et Guillaume Davranche, ce dictionnaire a pour ambition de célébrer un siècle et demi de lutte en redonnant leur place aux principaux acteurs du mouvement libertaire : les militantes et les militants. » Voilà, sur souscription pour la modique somme de 40 euros. Allez, merci d’être passé, portez vous bien et à demain peut-être.

3 commentaires

  1. lediazec

    Bonjour Cénobite. Grâce te soit rendue. Il me souvient, soudain, que j’ai quelque part les deux volumes couverture noire de Jean Maitron consacrés à l’histoire du mouvement. Merci et bonne journée.

  2. babelouest

    Bonjour Cénobite impénitent ! Un pélerin qui fut un peu en manque de souffle revient lire, décrire, discourir, mugir, s’esbaudir sur le champ des étoiles.

    Et que vive toujours le seul mouvement démocratique, le plus difficile mais le plus beau, celui qui naît de la volonté de tous et chacun de vivre ensemble, d’œuvrer ensemble, de chanter l’univers ensemble : chantons Gaïa.

    • erwandekeramoal

      Content de te retrouver et qui plus est… En compagnie de Mahkno. Bon retour et bonne santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera jamais publié. les champs marqués d'une asterisque sont obligatoires (*).