Vous lisez actuellement les articles publié le décembre 19th, 2013

Page 1 de 1

J’ai la mémoire qui flanche…

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

Amis du crétacé supérieur et de la lutte des glaces réunis, bonjour ! Nous sommes le jeudi 19 décembre 2013, 29è jour de frimaire dédié à l’olive. Le 19 décembre 1915 à vu mourir Aloïs Alzheimer; il est très connu mais je ne me souviens plus pourquoi, j’ai la mémoire qui flanche… Je ne me souviens plus pourquoi Edouard Martin BVFJFaECAAAhkEc(vous savez le syndicaliste d’ Arcelor) a pris sa carte à la CFDT et de tête brulée de l’acièrie devient tête de liste PS aux prochaines élections européennes. Pourquoi les grands policiers d’hier sont en garde à vue aujourd’hui. Pourquoi en apprenant que le Smic mensuel brut, s’élèvera à 1 445,42 € contre 1 430,25 € actuellement (soit une augmentation de quinze euros par mois pour un temps plein), on ne met pas le feu aux préfectures, à l’Elysée, au Medef, au diocèse, et en passant, au garage « P » de Brest pour raison personnelles. Pourquoi la vie n’est pas rose non plus pour les grands patrons. En effet, en moyenne, la rémunération totale des dirigeants des 120 plus grandes entreprises françaises a augmenté de 6,3% en 2012, selon l’étude annuelle du cabinet Proxinvest . C’est la troisième année consécutive que leurs revenus augmentent. Chacun d’entre eux gagne donc en moyenne la modique somme de 2,84 millions d’euros par an, contre 2,67 millions « seulement » l’an dernier. Dans le même temps la rémunération des patrons du CAC 40 a, quant à elle, baissé de 6%. Mais elle s’établit encore tout de même à 3,96 millions d’euros par an. images-1Parmi eux, le mieux payé s’avère être l’an dernier Bernard Charlès, PDG de Dassault Systèmes. Il a gagné en 2012 pas moins de 14,9 millions d’euros (+36%), soit… plus de 50 000 euros par jour ouvré ! Il est suivi de peu par Carlos Ghosn, PDG de Renault-Nissan, à 13,4M€. Et par le PDG et propriétaire du groupe Christian Dior-LVMH, Bernard Arnault, à 9,5M€. Et pourquoi Christian Troadec (bonnets rouges) en rasant les autres songe à un candidat régionaliste aux présidentielles. Et pourquoi un peuple qui meurt dans la bande de Gaza laisse indifférends ceux qui s’émeuvent d’un risque génocidaire en Centrafrique. Et pourquoi les p’tits bateaux qui vont sur l’eau ont-ils des jambes… Je laisse le dernier mot à Proudhon: « Il faut avoir vécu dans cet isoloir qu’on appelle Assemblée nationale, pour concevoir comment les hommes qui ignorent le plus complètement l’état d’un pays sont presque toujours ceux qui le représentent. »
Pierre Joseph Proudhon – 1809-1865 – Confession d’un révolutionnaire – Allez, merci d’être passé, portez vous bien et à demain peut-être.