Je hais les dimanches…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

Amis du positivisme scientifique et du pain perdu réunis, bonjour ! Et bien voilà, à force d’en parler ça devait finir par arriver, nous sommes le dimanche 3 novembre 2013. Treizième jour du mois de brumaire consacré au Topinambour. Curieuse plante à la vérité qui doit son nomimages à celui d’une tribu brésilienne dont certains membres furent amenés en France au début du XVIIè les Topinamboux (tupinambas) ce qui amena Carl Von Linné à croire en l’origine brésilienne de la plante. On la nomme aussi artichaut de Jérusalem; cela viendrait là encore d’une déformation linguistique de l’Italien Girasol, le topinambour appartenant à la même famille que le tournesol.

Et puis le 3 novembre c’est aussi la veille du 4. Et kékignia Mme Michu, le 4 novembre ? Alors là, on entrerait dans l’intimité de l’auteur, chose geluck-bougies-anniversaireque sa modestie et sa pudeur légendaire lui empêchent de faire. Ceci étant et toutes choses égales par ailleurs (j’adore cette expression chère à mon aïeule) « les cénobites tranquilles »  étant une œuvre reposant entièrement sur le bénévolat… Nous acceptons les dons; en liquide de préférence, quinze ans d’âge au minimum, non pas pour être en règle avec le code pénal mais pour apprécier à sa juste valeur le fruit des amours d’un pure malt avec un fût de xérès.

Mais revenons à nos dimanches. Il existe une France profonde et je hais profondément ses dimanches. Ceux de la messe de onze heure, du PMU à midi, du repas de famille. J’ai la mémoire hantée par les mauvais souvenirs dominicaux. Ces jours là, enfants, on nous habillait en imagespropre, en dimanche quoi, et il y avait toujours un vieil oncle ou une vieille tante à visiter: »du café vous aurez ? » cette expression douarneniste est pour moi associée au dimanche et à ses rites. Depuis longtemps, je fuis les dimanches, je ne fréquente pas les dimanches, je me tiens à l’écart de ces jours peu recommandables, je songe à créer une association pour la suppression du dimanche; après tout, une semaine de six jours, c’est pas mal non plus. Attendons lundi, c’est un jour lunaire, comme le pierrot du même nom. Allez, portez vous bien et à demain peut-être.

14 commentaires

  1. lediazec

    Tout pareil : maudit soit le dimanche, sa messe, sa propreté, son eau de Cologne qui empeste, son tiercé, son pastis, son jaja, sa misère et son rosbif haricots verts-flageolets qu’on graille en guettant l’heure où, dans les « étranges lucarnes », Michel Drucker nous montrera sa collection de chiens au pied !…
    Bon dimanche quand même !
    Petit Caillou zyzycal aujourd’hui

  2. MHPA

    Oui ben n’empêche qu’on est Dimanche et que t’as fait un billet !
    Un Dimanche à Douarn, je suis sûr que c’est un sensation irrésistible !

  3. babelouest

    Bonjour l’ami « d’un peu plus au nord ». C’est pourtant un beau dimanche.Mes copains du matin Corbi et Corba ne sont pas encore passés sous ma fenêtre, picorer dans la « prairie » de l’immeuble les miettes que je leur ai lancées. A part le discret DING du tram, qui vient de passer en froufroutant, tout est calme. Pour changer de ses tableaux, ce matin M’Art IN nous parle de musique chez les Cailloux dans l’brouillard.

    Moi aussi, cependant, j’ai connu ces dimanches d’autrefois, programmés, avec ces « habits du dimanche » qui cartonnaient les jeunes garçons dans un carcan, le déplacement vers le clocher du matin, une autre fois dans l’après-midi vespéral, séparés par le repas plus élaboré, plus loooong pour un gamin. Rituel dont je ne fus débarrassé, avec des variantes, qu’avec le départ en fac….. Il faut dire que la vieille terre huguenote où je suis né fut copieusement « missionnarisée » au XIXe.

  4. Hobo-Lullaby

    Bonjour Erwan

    Ne fréquentant ni les églises, ni les PMU; Je songe quand à moi à créer une association pour la suppression des lundis, mardis, mercredis, jeudis, vendredis et autres samedis (qui sont aussi des jours « ouvrables » ), pour la suppression du travail et l’établissement de la semaine de 1 jour au cours duquel la tenue en caleçon jusqu’en fin de matinée sera de rigueur !
    Avant que tout cela ne devienne effectif, je passerai demain pour trinquer avec toi !

    Amitiés

    Serge

  5. Bargougnan

    Objection votre honneur !
    Moi le dimanche matin je me plonge dans ma baignoire avec un bon bouquin, et malheur à qui viendrait m’interrompre en plein chapitre !
    Tant qu’à faire je veux bien supprimer n’importe quel jour, même au pluriel, mais pas le dimanche !
    Tiens… pour une fois je suis en désaccord avec le Cénobite…
    Pour compenser je terminerai mon repas d’après bain par la dégustation d’un Ardbeg 10 ans d’âge à sa santé !

    • erwandekeramoal

      Bon, d’accord je trinque puisque tu me prends par les sentiments.

  6. jpgault

    Je recommence à aimer les dimanches maintenant que je voie ces tombereaux de jeunes crétins manipulés qui veulent aller travailler ce jour-là.

  7. babelouest

    Puisque tu aimes les élixirs des Highlands… mon préféré est le Balvenie 14 ans dont 3 en fûts de rhum de Cuba. Juste la bonne tonalité.

    • erwandekeramoal

      J’adore aussi le Balvenie. Ma fiancée, qui prend soin de mes artères, m’a offert un Islay exceptionnel, un Kilchoman Machir bay qui pèse ses 46° de bonheur…

      • babelouest

        Et pourtant, actuellement j’ai un Kentucky de 9 ans, un Knob Creek, qui a un goût à la fois original et passionnant. 50%vol tout de même. Légèrement refroidi au frigo, servi en verre à cognac en quantité limitée, il révèle tout son arôme.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera jamais publié. les champs marqués d'une asterisque sont obligatoires (*).