Vous lisez actuellement les articles publié le novembre 3rd, 2013

Page 1 de 1

Je hais les dimanches…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

Amis du positivisme scientifique et du pain perdu réunis, bonjour ! Et bien voilà, à force d’en parler ça devait finir par arriver, nous sommes le dimanche 3 novembre 2013. Treizième jour du mois de brumaire consacré au Topinambour. Curieuse plante à la vérité qui doit son nomimages à celui d’une tribu brésilienne dont certains membres furent amenés en France au début du XVIIè les Topinamboux (tupinambas) ce qui amena Carl Von Linné à croire en l’origine brésilienne de la plante. On la nomme aussi artichaut de Jérusalem; cela viendrait là encore d’une déformation linguistique de l’Italien Girasol, le topinambour appartenant à la même famille que le tournesol.

Et puis le 3 novembre c’est aussi la veille du 4. Et kékignia Mme Michu, le 4 novembre ? Alors là, on entrerait dans l’intimité de l’auteur, chose geluck-bougies-anniversaireque sa modestie et sa pudeur légendaire lui empêchent de faire. Ceci étant et toutes choses égales par ailleurs (j’adore cette expression chère à mon aïeule) « les cénobites tranquilles »  étant une œuvre reposant entièrement sur le bénévolat… Nous acceptons les dons; en liquide de préférence, quinze ans d’âge au minimum, non pas pour être en règle avec le code pénal mais pour apprécier à sa juste valeur le fruit des amours d’un pure malt avec un fût de xérès.

Mais revenons à nos dimanches. Il existe une France profonde et je hais profondément ses dimanches. Ceux de la messe de onze heure, du PMU à midi, du repas de famille. J’ai la mémoire hantée par les mauvais souvenirs dominicaux. Ces jours là, enfants, on nous habillait en imagespropre, en dimanche quoi, et il y avait toujours un vieil oncle ou une vieille tante à visiter: »du café vous aurez ? » cette expression douarneniste est pour moi associée au dimanche et à ses rites. Depuis longtemps, je fuis les dimanches, je ne fréquente pas les dimanches, je me tiens à l’écart de ces jours peu recommandables, je songe à créer une association pour la suppression du dimanche; après tout, une semaine de six jours, c’est pas mal non plus. Attendons lundi, c’est un jour lunaire, comme le pierrot du même nom. Allez, portez vous bien et à demain peut-être.