Vous lisez actuellement les articles publié le octobre 19th, 2013

Page 1 de 1

Tout commence en Finistère…

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

Amis de la vérité toute nue et du lapin de garenne réunis, bonjour ! Nous sommes le samedi 19 octobre 2013, 28è jour de vendémiaire, que les républicains, dans leur grande sagesse et leur petit calendrier, avaient dédié à la tomate.

Avez vous humé l’air du temps ces jours ci ? J’y trouve des relents d’un automne qui se voudrait printanier. Les lycéens sont dans la rue, les paysans bas-breton renouent avec la tradition  du bloc agraire; et pour un peu ils rejoueraient la prise de la sous-préfecture de Morlaix. Petits1411818_10028507-2808telegramme-20110826-j125h producteurs et gros distributeurs unis contre ce fichu État qui fait rien qu’à nous embêter avec ses taxes… Petit rappel: Dans la nuit du 08 juin 1961, des responsables agricoles se réunissent dans une ferme de Guiclan (29) afin de mettre au point une opération visant à occuper la sous-préfecture de Morlaix. Guiclan, tiens, tiens, c’est là qu’est « tombé » le premier portique écotaxe. Trois semaines plus tard, Alexis Gourvennec, leader de la jacquerie, est porté en triomphe à sa sortie de prison par près de dix milles paysans.

Oh, je sais, on ne refait pas l’histoire et, en 61, les français sont surtout préoccupés par les premières bombes de l’OAS, groupuscule imagesméchamment nationaliste et qui va servir de terreau à ce que l’on ne doit plus désigner comme « extrême-droite ». Mais, quand bien même je ne voudrais pas reprendre le rôle de Cassandre; j’ai le sentiment qu’un certain nombre d’éléments, hautement explosifs quand on les réunit, sont en train d’émerger. La jeunesse ulcérée, l’extrême-droite ragaillardie, les paysans dépités, les salariés poubellisés, la droite émiettée, la gauche déboussolée, le ras-le-bol de madame Michu et Bachar al assad qui est toujours vivant… Voilà un cocktail qui pourrait bien embaumer les soirées du printemps à venir et pas seulement dans les urnes.

Allez, c’est sympa à vous d’avoir fait le détour par ici, soyez en remercié, portez vous bien et à demain peut-être.