Vous lisez actuellement les articles publié le septembre 12th, 2013

Page 1 de 1

Ici c’est Brest… Litovsk !

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

Amis de l’entente cordiale et du couscous au poulet réunis, bonjour ! Nous sommes le jeudi 12 septembre 2013, 26è jour de fructidor dédié à la bigarade, fruit du bigaradier, encore nommée l’orange amère et dont les fleurs servent à l’élaboration de l’essence de néroli mais surtout duimages triple sec et du Cointreau… Et puis tiens, une fois n’est pas coutume, je commence ce billet en souhaitant un bon anniversaire à jean-Yves, fidèle parmi les fidèles lecteurs de ce blog. Et pour enfoncer le clou et montrer, si besoin était, que le sectarisme n’a pas sa place dans nos colonnes; sachez que Jean-Yves est un apologiste convaincu de la cause de Notre-Drame- des-Landes. Entendez par là qu’il défend sans complexe le projet d’aéroport. Il est vrai qu’il n’habite pas très loin mais je ne vous dirai pas où pour éviter que quelques énervés de la ZAD ne viennent taguer son logis, rayer sa voiture, et/ou fouetter ses chats.

Tout à fait autre chose.

Mardi soir il y avait un match de fouteballe comptant, si j’ai bien compris, pour la qualification à la prochaine coupe du monde. Il s’agissait d’une rencontre opposant Ribéry à la Belarus. De mon temps on disait images-2simplement Biélorussie et certains spécialistes de la chose utilisent encore le nom de « Ruthénie blanche » en référence à l’ancien territoire Belaya Rus’. La Ruthénie, version latinisée de Rus’ de Kiev était un Etat ayant existé entre le IXè et le XIè siècle. C’est là que se trouve la fameuse ville de Brest (autrefois Brest-Litovsk, qui signifie simplement Brest-en-Lituanie), tout près de la frontière polonaise. Or donc, les Belarus ont perdu la partie et le sélectionneur a du souci à se faire quand on connaît Loukachenko le Président-Dictateur-Général de son pays, interdit de séjour dans l’Union Européenne. A part cela, un match nul, un fouteballe de médiocre qualité, une équipe de France laborieuse, et je ne parierai pas un million de Kopecks sur sa présence au Brésil l’année prochaine.

Mais enfin, franchement, le cénobite, de quoi j’me mêle ? Allez, merci d’être passé; je le dis ici car je n’ai pu répondre à tous les commentaires pour des raisons techniques. En effet, une partie d’entre eux sont parti à la poubelle avec une brouettée de spam. Portez vous bien et à demain peut-être.