Vous lisez actuellement les articles publié le août 26th, 2013

Page 1 de 1

MON POTE LE GITAN…

Posté par erwandekeramoal dans Actualités

, , ,

Amis de la liberté (sans adjectif) et de la réglisse (sans adjuvant) réunies, bonjour ! Oui, je vous rappelle que nous sommes le lundi  26 août 2013, neuvième jour de fructidor, journée consacrée à la réglisse images-1qui est comme chacun le sait tout à fait indiquée dans la lutte contre le mauvais cholestérol. Ça c’est pour ceux qui aurait fait quelques excès durant l’été. A présent, quelques réflexions sur le monde tel qu’il va et le PS tel qu’il est. Pendant les universités d’été, les expulsions, les démantèlement des camps, tout cela continue et c’est trop grave pour qu’on puisse faire semblant de ne rien voir. Voici une évocation du monde Gitan par Kusturica pour ne pas oublier, à travers un extrait de son film « le temps des gitans ».

Qui se souvient que les Tziganes ont été victimes d’un génocide durant la deuxième guerre mondiale. Pour eux, c’était le triangle noir des images-3asociaux. Henriette ASSEO, spécialiste du monde Tzigane, nous explique que le génocide à concerné sans doute entre 350 000 et 600 000 d’entre eux. Aujourd’hui, les cathos essaient de se refaire une virginité en dénonçant le sort réservé aux migrants. Même Boutin en son temps y était allé de sa menace: « Si ça continue…Faut qu’ça cesse, sinon, j’m'en va quitter l’UMP » et Galouzeau lui, y allait de son couplet lyrique « … une tache sur le drapeau de la France » et le curé, et l’évêque et même et oui…Sa très grandiose Sainteté monsieur le Pape en personne. Chez ces gens là, on a du coeur, madame Michu !

Hélas, dans la même famille politique de sinistres relents franchouillards abreuvent nos sillons (Le député maire de Cholet qui semble regretter que Hitler n’en ait pas tué assez; le maire de Nice qui matamore) alors qu’à gôche le tartarin de la rue de Grenelle envoie sesimages sbires bouter cette engeance hors de nos villes. Je vous recommande la lecture du livre de Xavier Rothéa épuisé je crois mais mis en ligne dorénavant France, pays des droits des Roms ? Gitans, “Bohémiens”, “gens du voyage”, Tsiganes… face aux pouvoirs publics depuis le 19e siècle. Le terme “gens du voyage” est une création du législateur français, utilisé pour remplacer celui de “nomade” après 1978. Ce terme sert de façade hypocrite à la désignation d’une minorité présente depuis au moins six siècles sur le territoire français : les Roms. Ceux-ci sont plus connus sous des dénominations exogènes telles que Tsiganes, Gitans, Bohémiens ou endogènes telles que Manouches, Sinti, Kalé, Rroms ou encore Roms. Ce dernier terme est de plus en plus employé, notamment par les militants des mouvements d’émancipation des Roms, pour désigner l’ensemble des ces populations, de manière à faire valoir leur unité culturelle et historique.

Bon et bien on commence bien la semaine. Allez, portez vous bien et à demain peut-être.