Vous lisez actuellement les articles publié le août 25th, 2013

Page 1 de 1

ISABELLE…

Posté par erwandekeramoal dans PORTRAIT

Amis des printemps libérateurs et des moules marinières réunis, bonjour ! Nous sommes le dimanche 25 août 2013, huitième jour de DownloadedFile-1Fructidor dédié à l’Apocyn… Et comme dirait Corsico: à l’Apocyn, nul n’est tenu ! Les savants l’appellent l’asclépiade de Syrie et le petit peuple la nomme l’herbe aux perruches. C’est une plante toxique, consommée par la chenille du papillon Monarque qui devient lui-même toxique grâce à elle (chenille et adulte), ce qui lui permet d’échapper à de nombreux prédateurs. Et si les armes chimiques utilisée en Syrie étaient confectionnées à base d’Asclépiade ? C’est quand même plus poétique que le gaz Sarin…

Tout à fait autre chose: Vous rappelez vous de Ricet Barrier ?

Ricet Barrier est un auteur-compositeur-interprète humoristique. Il est principalement connu à travers les interprétations que les Frères Jacques ont donné de nombre de ses chansons (Dolly 25, les 56324364_pSpermatozoïdes, La marchande de poissons…). Il a eu un collaborateur de longue date, Bernard Lelou (né Georges Weil). Ils ont travaillé étroitement tant au niveau des paroles que de la musique jusqu’à la mort de celui-ci en 1990. Ricet Barrier a interprété des chansons pour plusieurs émissions télévisées enfantines telles que l’ours Colargol, Saturnin le canard (dont il est co-auteur des dialogues et a aussi prêté sa voix au personnage de Saturnin) et la série  Barbapapa (dont il est le narrateur et la voix unique de la première série). On lui doit également avec son trio vocal la résurrection d’une belle chanson française ancienne, Belle qui tiens ma vie, chantée a capella. Grand Prix de l’Académie du disque en 1958, pour son premier album.

Bon, c’est encore l’été, on peut rigoler; quand bien même, les clowneries des universités d’été ne font plus rire personne depuis longtemps. Allez, portez vous bien et à demain peut-être.