Vous lisez actuellement les articles publié le juillet 12th, 2013

Page 1 de 1

L’éternel retour…

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

Amis de la botanique (nique-nique) et de la salade de cresson réunis, bonjour ! Nous sommes le vendredi 12 juillet 2013 et c’est le jour de l’Orcanette. Oui je DownloadedFilesais, y’en a pas beaucoup par ici… L‘orcanette des teinturiers est une plante méditerranéenne de la famille des Boraginacées, l’un des rares représentants du genre Alkanna en France. Sa racine rouge servait autrefois à faire de la teinture, d’où son qualificatif. Elle est très basse et très velue, et pousse le plus souvent sur les sables du littoral, en touffes plus ou moins circulaires.

L’éternel retour…

La mode est au retour, surtout en politique. La palme revient sans conteste à Sarko qui à réalisé le tour de force de mobiliser les chaînes d’info sur un non-évènement. Ceci n’est pas un retour a t-il clamé à qui voulait bien l’écouter et ils étaient nombreux. Ceci n’est pas une pipe disait Magritte mais, il est vrai qu’il était belge. Il voulait montrer par là que, même peint de la manière la plus réaliste qui soit, un tableau qui représente une pipe n’est pas une pipe. Elle ne reste qu’une image de pipe qu’on ne peut ni bourrer, ni fumer, comme on le ferait avec une vraie pipe. Or donc, considérons devant les prestations sarkosiennes que ceci n’est pas un candidat à la présidentielle.

Et puis le retour de Nanar, le bonimenteur qui proclame à la ronde que c’est la mère Michel qui a perdu son chat et qu’il est victime d’un complot visant à le spolier. Pauvre petit millionnaire, voilà t’il pas qu’il agite le chiffon « rouge » de son retour en politique. Arrêtez moi ou je fais un malheur ! Je vais réduire le FN à sa portion congrue dit-il. Les gars de la Marine ont du souci à se faire.

Un autre qui ne doute de rien c’est Dominique (nique nique) qui s’égosille pour CNN: Je n’ai aucun problème avec la gent féminine… On fait rien qu’à m’embêter, moi qui suis le meilleur économiste que le FMI ait porté en son sein. Il est vrai qu’on honore ses seins comme on les connaît.

Heureusement il y a aussi des départs. Tenez par exemple la démission de la Boutin de la présidence de son parti. Si, si, elle avait un parti. Bon, un parti pris d’accord, mais un parti tout de même. Personnellement ça m’en touche une sans faire bouger l’autre comme disait le grand Jacques.

Allez, portez vous bien devant cet affligeant spectacle et, à demain peut-être.