Vous lisez actuellement les articles publié le juin 7th, 2013

Page 1 de 1

La sainte famille…

Posté par erwandekeramoal dans PORTRAIT

, ,

Amis de la Libre pensée et du kouign amann réunis, bonjour ! Réjouissez vous il ne reste plus que 207 jours avant le réveillon… Pour l’heure, nous sommes le vendredi 07 juin 2013, 19è jour de Prairial dédié au tilleul. Alors si vos nuits sont moins belles que vos jours, n’hésitez pas à abuser de la tisane.

Je voulais profiter de ce 7 juin pour évoquer rapidement la mort accidentelle DownloadedFile(renversé par un tramway le 7 juin 1926) d’un des plus grands architectes que le monde ait connu: Antoni Gaudi I Cornet plus communément appelé GAUDI. Pour démontrer, s’il le fallait, que les colonnes des « cénobites tranquilles » ne s’ouvrent pas exclusivement aux mécréants, athées, libres penseurs et autres graines d’ananar… Quelques illuminés de génie, inspirés par Dieux et Diables, y trouvent aussi leur place.

Ce catalan, car il était catalan avant d’être espagnol, a laissé une oeuvresagrada_anarchiste monumentale qui a transformé à jamais l’art majeur de l’architecture. Controversée peut-être mais géniale surement. Il suffit de se promener dans les rues de Barcelone pour s’en convaincre. Depuis le dragon du parc Güell, emblématique de son oeuvre, jusqu’à la Sagrada Familia, toujours en chantier 13O ans après la pose de la première pierre, on ne cesse d’être étonné, surpris, bouleversé, par une telle générosité de l’artiste. On se demande par exemple ce que vient faire dans sa cathédrale cette « sculpture d’un terroriste poseur de bombe inspiré par le diable » …

 

Après s’être inspiré des plus grands comme Viollet-Le-duc, finalement, la 53902519_ptrajectoire de Gaudí aboutit à son étape la plus personnelle, avec un style naturaliste, individuel, organique, qui trouve son inspiration dans la nature; c’est dans ce style qu’il réalisa ses œuvres majeures. On lui doit le « Modernissmo », l’art nouveau Catalan. Il puise son inspiration dans les montagnes, les grottes, à la recherche de formes « anarchiquement géométriques ». La voute de la Sagrada familia en est un parfait exemple (photo de gauche). L’artiste est plus ou moins tombé dans l’oubli au début du siècle dernier car il n’a jamais créé d’école, ne s’est pas consacré à l’enseignement et n’a pratiquement laissé aucun écrit.

Bon, je n’ai pas la compétence nécessaire pour faire un cours d’architecture alors, si vos pas vous mènent un jour vers Barcelone, prenez le temps de flâner dans les rues, les parcs, vous découvrirez avec ravissement l’oeuvre de ce grand bonhomme, aujourd’hui salué par tous. Et, merci pour la carte postale.

En attendant que la tisane fasse son effet, acceptez mes remerciements pour avoir consacré un peu de votre temps à ce blog d’humeur et d’humour. Portez vous bien et à demain peut-être.