Vous lisez actuellement les articles publié le mai 17th, 2013

Page 1 de 1

Les banksters se portent bien…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

Amis de l’hypallage* et du kouign amann réunis, bonjour !

Avez vous noté que nous sommes déjà le vendredi 17 mai 2013, 28è jour de Floréal et, je ne vous le cacherai pas plus longtemps, c’est le jour de la Buglosse… Plante herbacée de la famille des Boraginaceae ce qui, vous l’avouerez n’est pas commun. Cela fait partie des mystères du calendrierimages-1 républicain qui reste pour moi source d’émerveillement autant que les noms donnés aux figures de rhétorique tel l’hypallage. Les latins en étaient friands et Virgile en faisait fort usage. Mais des poètes modernes aussi, comme Prévert, à qui l’on doit: un vieillard en or avec une montre en deuil. Bel exemple d’hypallage qui consiste à attribuer à un mot ce qui convient à un autre.       Mais, revenons à notre Buglosse et écoutons ce qu’en dit La grande Marie sur l’excellent site Dllhad sul: » Les feuilles sont très consommées en Italie et en Irlande (et aussi en salade NDLR). Il ne faut pas hésiter à les cueillir : quand la tige est brisée, la plante trouve les moyens de se reproduire et de subsister et émet de nouvelles tiges. La racine, comme celle de la consoude, se régénère une fois coupée (attention donc si vous en plantez dans le jardin : elle peut devenir envahissante).
DownloadedFile-1On peut les manger crues, en salade, lorsqu’elles sont toutes jeunes, ou encore, en soupe ou comme des épinards. En faisant revenir un oignon et 3 ou 4 pommes de terre coupées en dés, puis, après avoir ajouté de l’eau, additionnée de 4 ou 5 poignées de buglosse, quelques feuilles de plantain, sel, poivre, et épices au choix. Au bout de 15 à 20 minutes, on mouline la soupe. Inutile de la laisser cuire trop longtemps : elle gardera ses nutriments. Le goût est très frais, très printanier. Les fleurs, comme celles de la bourrache, agrémenteront agréablement les salades, grâce à leur jolie couleur et à leur goût légèrement iodé. » On se croirait chez Madame dansmacuizine non ? Mais avant de passer à notre chronique « éco », écoutons Marc Ogeret interpréter cette magnifique chanson de Montéhus.

The video cannot be shown at the moment. Please try again later.

Les banksters se portent bien.

Nouvelle étape dans la réduction des effectifs de la Société Générale, qui avait déjà annoncé à l’automne 2011 la suppression de 880 postes ? La banque de la Défense pourrait en effet supprimer « plusieurs centaines » de postes en banquiers-banque-oudea-conseil-d-administration_155France d’ici à fin 2013, selon des sources syndicales citées par l’AFP. Selon l’une d’elles, lors d’une réunion avec les syndicats, la direction de la banque a évoqué « le regroupement de quatre pôles en deux » dans le quartier de la Défense, près de Paris, avec à la clef « un impact sur l’emploi de 600 à 700 postes supprimés ». Voici sans doute pourquoi, le montant de la rémunération variable de son P-DG, Frédéric Oudéa a augmenté de 75% en 2012 à 1,19 millions d’euros. Sa rémunération fixe elle, est restée à « seulement » un million d’euros. C’est Jérôme Kerviel qui doit se marrer…

Allez, portez vous bien et à demain peut-être.