Vous lisez actuellement les articles publié le avril 18th, 2013

Page 1 de 1

Vas-y Francky…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

Amis de la poésie et de la tarte aux myrtilles réunies, bonjour ! Nous sommes le jeudi 18 avril 2013, 29è jour de Germinal dédié à la myrtille, ceci explique cela.

Aujourd’hui, changement de style; foin des anarchistes austères, des jardiniers joviaux, des notaires véreux, des universitaires distingués, des éminents docteurs, des émérites chercheurs et place à la grosse déconnade style noces et banquets. Bon, c’est le printemps, le soleil fait sa réapparition, l’automobile est réparée, les urines sont claires et ma fiancée adore le personnage dont il est question maintenant.

Francky Vincent est né à Pointe-à-Pitre le 18 avril 1956, en Guadeloupe, au sein d’une 220px-Franky_Vincentfamille modeste. Après une jeunesse difficile dans les quartiers chauds de sa ville natale, il abandonne ses études à deux mois du baccalauréat pour occuper un poste d’agent aux écritures au service immatriculation de la sécurité sociale de Pointe-à-Pitre, d’où il est licencié au bout de six mois. Parallèlement, il intègre un petit groupe de banlieue appelé Tabou no 2 en tant que percussionniste et sillonne la Martinique avec ses acolytes pour animer les mariages et les bals populaires. Le groupe sort deux albums, Ambitions et Ti Paulette, au sein des labels Debs music et 3A productions.

 

 

Finalement, il décide de faire cavalier seul et d’abandonner Tabou no 2 pour écrire et composer lui-même des chansons grivoises, voire choquantes. Son premier album solo, vendu sous le manteau, s’écoule à 50 000 exemplaires. Dès les années 80, il est connu de toute la communauté antillaise, vivant à Paris ou dans les Caraïbes, sous les surnoms de « Docteur Porno », « le Zoukeur X » ou encore « Francky malélivé ». DownloadedFileMalgré une interdiction d’antenne (qui est finalement pour lui une très bonne publicité), il perdure et plaît aux touristes. En 1990, il décide de devenir son propre producteur et monte Francky Vincent productions. Il se met à chanter davantage en français afin d’interpeller les Majors et de se développer au niveau national. Ainsi, l’année suivante, son album Alice ça glisse  fait un carton aux Antilles et se vend à plus de 70 000 exemplaires. Il signe deux ans plus tard un contrat de licence avec Arcade et sort la fameuse compilation Fruit de la passion (vas-y Francky c’est bon) qui est un énorme succès. Le titre-phare est le tube de l’été, et l’album rassemble de nombreux succès comme Alice ça glisse, Le Tourment d’amour, Viens dans mon duplex.

Bon et bien voilà, c’était histoire de rigoler, en attendant la suite portez vous bien et à demain peut-être.