Le café de Max…

Posté par erwandekeramoal dans HISTOIRE

, ,

Amis de la Grèce antique et du jambon-macédoine réunis, bonjour !

Nous sommes le samedi 02 mars 2013, douzième jour de ventôse dédié à l’Orme. Très imagesbel arbre de haute futaie en voie de disparition à cause de la graphiose qui a dévasté cette essence depuis 1925 environ dans tout l’hémisphère Nord. A Paris on comptait 30 000 ormes avant l’épidémie; il en reste à peine quelques centaines. Mais vous pouvez vous exercer à la culture en bonsaï, il s’y prête très bien.

Tous les ans à pareille époque, je repense à Salvador Puig Antich, dernier détenu politique exécuté par le procédé du « garrot vil » dans les prisons franquistes le 02 mars 1974.

 

Dans la catégorie l’homme du jour, le nominé est… MULTATULI.

Le 2 mars 1820, naissance d’ Edouard DOUWES DEKKER, dit MULTATULI, à Amsterdam où il a sa statue (voir photo). Je ne prends pas beaucoup de risques en 50305109_paffirmant que vous n’avez jamais entendu parler de lui et pourtant… Écrivain anarchiste néerlandais, il a donné naissance à un personnage que beaucoup côtoient sans le savoir. Il s’agit de Max Havelaar !

D‘abord fonctionnaire en Indonésie (Colonie Hollandaise), il démissionne, écœuré par le traitement réservé aux indigènes. Il se consacre à la littérature et publie avec succès en 1859 Max Havelaar, œuvre anti-colonialiste et anti-esclavagiste. Le roman dont l’action se déroule à Java est très autobiographique et décrit notamment la difficulté de garantir des prix « raisonnables » aux petits producteurs locaux de café. C’est ainsi que depuis est née l’association Max Havelaar et le label garantissant les produits issus du commerce équitable.

Multatuli, pourfendeur du conformisme bourgeois, mettra en pratique son idéal libertaire et scandalisera ses contemporains, vivant en harmonie avec ses deux compagnes et ses deux enfants. Ses écrits anti-étatiques et anti-parlementaires, et ses combats 50305138_pcontre la religion, la famille, les préjugés de toutes sortes: racistes, sexistes ou sexuels auront une grande influence dans le milieu socialiste et libertaire. Il mourra en Allemagne le 19 février 1887. En 1942, Henry Poulaille préfacera une version française de Max Havelaar : « Iconoclaste, Multatuli n’avait aucun respect des usages sacrés, (…) il avait la haine de l’hypocrisie et le mépris de toute abdication de l’individu. Loi, religion, morale, propriété, étaient autant de masques à arracher. ». On boit du p’tit lait.

Et voila, amis lecteurs, pour cette livraison du samedi. J’espère qu’elle vous trouvera en pleine forme, continuez à bien vous portez et, à demain peut-être.

 

Un commentaire

  1. Pangloss

    Dès qu’on les met en pratique, on s’aperçoit que les idées libertaires ne sont pas si bêtes et irréalistes qu’on veut nous le faire croire.
    Salut!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera jamais publié. les champs marqués d'une asterisque sont obligatoires (*).