Vous lisez actuellement les articles publié le janvier 6th, 2013

Page 1 de 1

J’étais dans la Marne hier…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

Amis de L’Espagne éternelle et du riz pilaf réunis, bonjour !

Nous sommes le dimanche 06 janvier 2013 et, si j’en juge par mon calendrier républicain, c’est le jour de la marne. Rien à voir avec la Marne et ses taxis. La marne fut extraite comme matériau de construction dès que les outils en métal furent connus.

Les marnières permettaient également d’extraire la craie pour amender les terres agricoles. En effet, à l’époque, enlever d’importantes couches de terre végétale était impossible; on commença donc à extraire là où la marne affleurait et on poursuivit en creusant des réseaux de galeries. À notre époque, la marne est extraite dans de gigantesques carrières à ciel ouvert, généralement proches de la cimenterie où elle est transformée en ciment. Peut-être comme moi vous êtes vous interrogé un jour sur la raison qui poussait les paysans à conserver un arbre tout seul isolément au beau milieu d’un immense champ. Et bien, les anciennes marnières étaient souvent souterraines et disséminées. Après usage elles ont été rebouchées, leurs emplacements étant seulement repérés par des arbres. Au fil du temps (et des remembrements), ces arbres généralement isolés au milieu des champs ont disparu et la mémoire du site avec eux. Aujourd’hui encore, notamment dans le pays de Caux, quelques habitants non avertis, se retrouvent ébahis devant un grand trou dans le jardinet du pavillon de banlieue. Etonnant, non ?

Tout à fait autre chose.

Hier, en bonne compagnie nous avons longuement cherché un artiste espagnol qui interpréterait « les anarchistes » de Léo FERRE. J’en ai trouvé un qui s’appelle Xavier RIBALTA. Je m’empresse de le mettre en ligne.

Allez, portez vous bien et à demain peut-être.