Les temps sont difficiles…

Posté par erwandekeramoal dans Actualités

, , ,

Amis de la concorde universelle et du thé à la menthe réunis, bonjour !

Nous sommes le mardi 04 décembre 2012, 14è jour de Frimaire (qui porte bien son nom) dédié au sapin. Je ne manquerai pas de vous transmettre ma liste de cadeaux car, ce blog n’étant aucunement sponsorisé, les temps sont difficiles.

The video cannot be shown at the moment. Please try again later.

C‘est pas récent (1962) mais j’aime toujours autant. Dans l’actualité, les raisons de se réjouir ne sont pas légion. Sauf peut-être la reconnaissance de la Palestine par le machin Onusien. Il aura fallu plus de soixante ans quand même… Soixante ans pour un strapontin. Du coup, les voisins se sont fâchés tout rouge et ont décidé d’en remettre une couche de leur politique de colonisation. En effet, Israël a annoncé vendredi son intention de construire 3.000 logements supplémentaires à Jérusalem-Est et en Cisjordanie, notamment dans la zone dite E1, particulièrement controversée.

Située entre Jérusalem et la colonie de Maalé Adoumim, où Israël s’était engagé auprès des Etats-Unis à ne pas bâtir, cette zone, si elle est construite, rattacherait Maalé Adoumim aux quartiers de colonisation de Jérusalem Est, compromettant la viabilité d’un futur Etat palestinien. Autant dire que pour celui-ci, ça sent déjà le sapin. Cette décision a suscité des critiques internationales, y compris de Washington (si,si), soutien sans faille d’Israël, qui a estimé qu’elle faisait « reculer la cause de la paix » avec les Palestiniens. La « convocation » de l’ambassadeur israélien Yossi Gal visait à lui exprimer « la très vive préoccupation de la France », a dit pour sa part le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Philippe Lalliot. En termes diplomatiques on pourrait traduire par: continuez mais allez-y mollo; sinon notre « vive préoccupation » pourrait se transformer en « profond mécontentement ».

Allez, portez vous bien et à demain peut-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera jamais publié. les champs marqués d'une asterisque sont obligatoires (*).