Vous lisez actuellement les articles publié le décembre 1st, 2012

Page 1 de 1

bon sang ne saurait mentir…

Posté par erwandekeramoal dans Actualités

, ,

Amis des Carpates et de « Vampire diaries » réunis, bonjour !

Nous sommes le samedi 1er décembre mais toujours en frimaire, le onzième jour précisément, dédié à la Cire. Tiens, j’ai trouvé cela sur un journal belge…

Le conseil municipal de la ville de Bajina Basta, ça se trouve à l’Ouest de la Serbie dans la vallée de la Drina, a émis une alerte aux vampires. Depuis, les ventes d’ail explosent et chacun reste sur ses gardes.

Le conseil municipal de Bajina Basta a émis un avertissement de santé publique après que la maison légendaire du vampire Sava Savonovic se soit effondrée. Sava Savonovic est un vampire serbe du XVIIe siècle qui suçait le sang des inconscients villageois, des voyageurs égarés et des cupides paysans qui osaient s’approcher de son moulin pour s’abreuver à la rivière, s’abriter des frimas du temps ou moudre clandestinement du grain. Ce moulin maudit implanté sur la commune de Bajina Bast vient d’être détruit et d’après la rumeur, le terrible vampire erre désormais dans les rues du village à la recherche d’un nouvel abri.

Le vampire est le monstre le plus célèbre de Serbie et le maire du village, Miodrag Vujetic, prend les choses très au sérieux, tout comme ses concitoyens qui sont terrorisés. « Les gens sont inquiets, tout le monde connaît la légende de ce vampire et la pensée qu’il soit désormais sans-abri et à la recherche d’une nouvelle maison où s’installer nous terrifie. Sans oublier qu’il pourrait faire des victimes ».

« Nous sommes tous effrayés » a-t-il ajouté. Face à la menace, le conseil local a suggéré aux habitants de mettre de l’ail à leurs fenêtres et leurs portes afin que le vampire reste à distance. « Nous avons également rappelé de mettre une croix sainte dans chaque pièce de la maison », a déclaré M. Vujetic. Sources

C‘est quand même autre chose que les états d’âme de nos pieds nickelés de l’UMP. Allez, portez vous bien et à demain peut-être.