Les pigeons font le buzz…

Posté par erwandekeramoal dans Actualités

Amis du pigeonneau laqué et du perdreau de l’année réunis, bonjour !

Nous sommes le 12 vendredi octobre 2012, 21è jour de vendémiaire dédié au chanvre, Cannabis Sativa, comme dirait le petit Nicolas qui connait toutes les plantes par leur nom savant. Savez vous que le mot de Canebière, cher aux marseillais, vient du mot chenevière qui désignait un champ de chanvre.

Vous avez forcément suivi cette abracadabrantesque histoire des malheureux chefs d’entreprises qui se comparaient à des pigeons… Cela m’a remis en mémoire le fameux sketch du regretté Henri Tisot, quand bien même sur la fin il avait un peu viré sa cuti et se prenait pour un prédicateur.

Il faut noter que tandis que les entrepreneurs, partis verser des larmes de crocodile à l’Elysée, obtenaient satisfaction avec un premier recul du gouvernement sur la taxation des cessions d’entreprises, les deux mille ouvriers rassemblés devant l’entrée du Mondial de l’Automobile pour dire non aux licenciements ont eu droit à un tout autre comité d’accueil.

Je préfère en rire même si, comme le dit madame Michu: on est en droit de s’interroger. « S’il y a des mesures qui choquent ou sont de nature à dissuader l’investissment de ces jeunes entreprises innovantes, il faudra y revenir », a déclaré Pierre Moscovici, le ministre de l’Economie, sur France Inter. Il se se dit prêt à définir « ce que pourraient être des amendements » au budget 2013 « qui reviendraient » sur la modification de l’imposition des plus-values de cessions d’entreprises en France. Et voilà, le changement c’est maintenant avec un gouvernement qui recule devant les réseaux sociaux mais qui reste droit dans ses bottes face aux manifs des salariés.

Allez, je ne vais pas faire de mauvaise esprit, portez vous bien et à demain peut-être.

Un commentaire

  1. Marcailloux

    Bonjour,
    Le diable est dans les détails.
    Si l’idée de protéger équitablement quelqu’un qui prend des risques de tous ordres, qui travaille d’arrache pied pendant des années – quelques fois, même souvent – en pure perte et qui est susceptible d’améliorer la situation matérielle de beaucoup, me parait sommes toutes assez conforme avec l’idée que je me fais de la justice, c’est selon les dispositions précises décidées qu’il sera pertinent de nommer ou non bla bla bla.
    Ne soyez pas trop sévère avant avant d’avoir ouvert la porte du poulailler !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera jamais publié. les champs marqués d'une asterisque sont obligatoires (*).