Vive la grève…

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

, , ,

Amis de l’entente cordiale et du couscous au poulet réunis, bonjour !

Nous sommes le mercredi 12 septembre 2012, 26è jour de fructidor dédié à la bigarade, fruit du bigaradier, encore nommée l’orange amère et dont les fleurs servent à l’élaboration de l’essence de néroli mais surtout du triple sec et du Cointreau… Et puis tiens, une fois n’est pas coutume, je commence ce billet en souhaitant un bon anniversaire à jean-Yves, fidèle parmis les fidèles lecteurs de ce blogue.

Difficile aujourd’hui pour la bonne raison que je suis privé d’électricité depuis ce matin et donc, plus de connexion. Ah on est peu de chose, madame Michu, dès lors qu’on doit se passer de cette énergie. Je subodore un coup des pro nucléaire… Rien ne va plus chez PSA cela me remets en mémoire ce poème du groupe Octobre. A cette époque là, il se trouvait des intellectuels pour appeler un chat un chat. Il est vrai que Jacques Prévert, puisque c’est de lui qu’il s’agit, n’avait pas sa langue dans sa poche révolver. Je trouve très touchant d’entendre sa voix et sa vision du capitalisme il y a 80 ans déjà…

The video cannot be shown at the moment. Please try again later.

Si vous trouvez que les choses se sont améliorées, parlez en aux ouvriers d’Aulnay ou à ceux de Rennes la Janais. Chez Doux ce sont 1000 bonhommes qui vont pointer chez Paul emploi. Oui, décidément, vive la grève, générale, illimitée, et insurrectionnelle. Allez, portez vous bien et à demain peut-être.

Un commentaire

  1. jancyve

    Merci au cénobite pour cette délicate attention, je plonge vers la septante irrémédiablement, c’est la seule justice sur terre bien que… la maladie, le montant de la pension, le pays où l’on réside etc. ne soient pas des facteurs égalitaires.
    A bientôt dans le pays de Retz, aux confins du marais breton, le gîte et le couvert seront prêts.
    En espérant un prompt retour de la fée électricité dans l’ermitage.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera jamais publié. les champs marqués d'une asterisque sont obligatoires (*).