Vous lisez actuellement les articles publié le septembre 9th, 2012

Page 1 de 1

Pour en finir avec les pauvres…

Posté par erwandekeramoal dans Actualités

Amis de la lutte des classes et de la bière bretonne réunies, bonjour !

Nous sommes le dimanche 09 septembre 2012, 23è jour de Fructidor dédié au houblon… Je ne sais pas si la dame dont il est question ci-après abuse quelque peu de boisson à base de houblon mais, comme dit l’autre: on est en droit de s’interroger.

La femme la plus riche du monde, l’Australienne Gina Rinehart, héritière de l’empire minier fondé par son père, a moqué jeudi « les jaloux » qui passent plus de temps à boire qu’à travailler et demandé au gouvernement d’abaisser le salaire minimum pour attirer l’investissement. Ces commentaires lui ont valu une volée de bois vert du gouvernement de centre-gauche qui a fait l’unanimité contre lui dans les milieux d’affaires en levant des taxes sur les gigantesques profits miniers et la pollution.

Gina Rinehart, héritière et patronne du groupe Hancock Prospecting, est devenue la femme la plus riche du monde avec une fortune personnelle estimée à 29,2 milliards de dollars australiens (24 milliards d’euros) par la Business Review Weekly (BRW).

« Si vous êtes jaloux de ceux qui ont plus d’argent que vous, ne restez pas assis à vous plaindre. Faites quelque chose pour gagner davantage – passez moins de temps à boire, à fumer et à socialiser, travaillez plus », a-t-elle lancé.  »Devenez l’un de ces individus qui travaillent dur, investissent et bâtissent, et dans le même temps créent de l’emploi et des opportunités pour les autres », a encore dit Mme Rinehart.

Elle a par ailleurs dénoncé les politiques « socialistes » du gouvernement qui devrait plutôt, selon elle, abaisser le salaire minimum et les taxes pour encourager l’initiative privée.  »Ces commentaires sont une insulte aux millions de travailleurs australiens qui vont au travail et suent sang et eau pour nourrir leurs enfants et payer leurs factures », a-t-il répliqué. Les Verts, alliés du gouvernement, ont ironisé sur une femme qui « doit sa fortune à sa famille » tandis que le syndicat minier l’a accusée de « délire ». Sources

Allez, portez vous bien (pendant qu’il est encore temps) et à demain peut-être.