Vous lisez actuellement les articles publié le septembre 7th, 2012

Page 1 de 1

Salut à toi dame Bêtise…

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

Amis de l’humanité souffrante et du poulet basquaise réunis, bonjour !

Nous sommes le vendredi 07 septembre 2012 et c’est le 21è jour de Fructidor dédié à l’églantier.

Il y a quelques jours, à propos de mon billet sur les papillons de Fukushima, Sceptique, lecteur fidèle de ce blog, me faisait remarquer que: «  Il est normal qu’en organisant la reproduction d’êtres vivants présentant une tare par altération génétique, la fréquence de cette tare augmente. On ne fait pas autrement pour obtenir une nouvelle race de chiens, de chats. Dans le milieu naturel, ces altérations génétiques, si elles ne sont pas bénéfiques, s’éliminent. » Il faut croire qu’une certaine partie de l’humanité échappe à cette loi naturelle si on en juge par cette triste histoire…


C
‘est un nommé Rajesh Shah qui a ouvert ce magasin à Ahmedabad, dans l’Etat indien du Gujarat. L’explication du choix de cette enseigne prêterait à sourire voire à s’agacer et même à s’énerver très franchement si ce choix  n’était aussi lourd de signification : il l’a choisi parce que ce serait le surnom du grand-père de son associé « en raison de sa nature stricte ». C’est tout ce qu’il connaît de l’histoire : « J’avais juste entendu dire qu’Hitler était un homme strict »

 

 

La communauté juive a exigé de Rajesh Shah et de son associé qu’ils changent le nom de leur commerce. ceux-ci ont jusqu’à présent refusé. Non pas qu’ils aient intégré l’incommensurable profondeur de leur médiocrité mais  pour une question de gros sous. Pensez donc, ils ont investi  « 40.000 roupies (573 €) pour l’enseigne, plusieurs milliers d’autres dans les cartes de visite et autres supports ». Ils se disent toutefois « prêt à changer le nom mais seulement avec une compensation »… Les cons ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît disait Audiard.  Cette histoire, loin d’être drôle, me rappelle ce que disait Jean-Pierre Chabrol: l’imbécilité a ceci de commun avec les maladies vénériennes c’est qu’il est très agréable de l’attraper

Allez, portez vous bien et à demain peut-être.