Vous lisez actuellement les articles publié le juillet 31st, 2012

Page 1 de 1

A vous de voir…

Posté par erwandekeramoal dans Actualités

Supplément du mardi 31 juillet.

Tiens, puisque c’est la fin du mois, deux billets pour le prix d’un. Je vous laisse le soin d’en tirer vos propres conclusions. Rappelez vous de Timisoara; on ne se méfie jamais assez des images…

Voici une photo prise en SYRIE par l’agence EPA le jeudi 26 juillet 2012. Un jeune couple et leur bébé.

 

 

 

 

 

Maintenant, voilà l’image qui est parue dans Krone (tabloïd autrichien), deux jours plus tard.

 

 

 

 

 

 

Maintenant, peut-être que tout ceci n’est que vraies fausses nouvelles… Quelle est la photo montage ? Aujourd’hui, inondé sous un flot d’informations, même en croisant, recoupant, multipliant les sources, on reste circonspect.

Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?

Posté par erwandekeramoal dans HISTOIRE, HUMEUR

, ,

Amis de la blanche hermine et du Breizh-Cola réunis, bonjour !

Nous sommes le mardi 31 juillet, autant dire que c’est la fin du mois… A ne pas confondre avec la fin du moi, comme disait ce vieux Lacan. C’est aussi le treizième jour de Thermidor dédié à l’abricot et c’est encore le triste anniversaire de l’assassinat de Jaurès.

A part cela les jeux du cirque continuent d’endormir le petit peuple pendant que simultanément de l’autre côté de la Méditerranée on bombarde des populations civiles. Les envoyés spéciaux sont plus nombreux à Londres qu’à Alep et nos journaleux cocardiers s’égosillent à saluer les médailles en chocolat qui cachent mal l’hideux nationalisme de nos « monsieur-muscle » en string bleu-blanc-rouge.

Je rêve de Jeux Olympiques sans tambours ni fanfares, sans drapeaux ni oriflammes, sans sponsors, sans hymnes nationaux, sans primes autres que le plaisir d’avoir participer à une immense fête de la fraternité universelle. Un grand monsieur qui avait posé un oeil pertinent et amusé sur les Jeux d’Helsinki (Olympia 52) vient de nous quitter, il s’appelait Chris Marker. Je rêve, hé oui, madame Michu, je rêve…

Allez, portez vous bien et à demain peut-être.