Vous lisez actuellement les articles publié le mai 11th, 2012

Page 1 de 1

L’essaim de glace…

Posté par erwandekeramoal dans TRADITION

Amis de la tradition et de la saucisse de Molène réunies, bonjour !

Nous sommes le vendredi 11 mai, le furieux s’apprête à rendre les clés après état des lieux et c’est le 22è jour de Floréal dédié à la Fritillaire. Oui bon, y’en a pas beaucoup par ici, je crois que du côté de Nantes on appelle cela la Cogane (Jancyves pour vérification). Et puis tiens, voici la période des saints de glace. Ici cette année ils ont les pieds dans l’eau et pas qu’un peu. Comme disent, une fois encore les nantais: ça jette l’eau !

Les saints de glace sont traditionnellement fêtés les 11, 12 et 13 mai de chaque année. D’après les croyances populaires d’Europe du nord et de la mer Méditerranée, saint Mamert, saint Pancrace et saint Servais sont ainsi implorés par les agriculteurs et mis à contribution pour éviter l’effet sur les cultures d’une baisse de la température qui s’observe à cette période et qui peut amener une période de gel phénomène de la lune rousse. On observe également des zones de gelées région Alsace jusqu’au 25 mai. Une fois cette période passée, le gel ne serait plus à craindre.La plupart des calendriers mentionnent actuellement d’autres saints à souhaiter ces jours-là : Estelle, Achille et Rolande. Le changement date de 1960. L’Église catholique romaine a décidé alors, de « remplacer » les saints associés aux inquiétudes agricoles, réminiscence de paganisme au regard du Vatican, par d’autres saints et saintes qui n’auraient aucun lien avec ces croyances populaires. Mais à quels saints se vouer…J’vous jure !

Cela n’a rien à voir mais, ça me rappelle une dictée qu’adorait nous infliger un instituteur quelque peu sadique: « Cinq pères, sains de corps et d’esprit, et ceints de leur écharpe blanche; portaient sur leur sein le seing du saint père. » J’ai jamais compris pourquoi cela l’amusait… Et comme disait Maïa l’abeille à son cousin qui avait le bourdon: « tout cela laisse l’essaim de glace« . Allez, portez vous bien, soyez indulgent envers les humoristes à quatre sous, et à demain peut-être.