Vous lisez actuellement les articles publié le mai 6th, 2012

Page 1 de 1

Les Huns et les autres…

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

, , ,

Amis de la phytothérapie et de la soupe d’orties réunies, bonjour !

Nous sommes le Dimanche 06 mai, 17è jour de Floréal dédié à la Pimprenelle. A ce propos, voici une petite histoire:  » Csaba, roi des Huns, fils d’Attila et petit-fils, par sa mère, de l’empereur Honorius, était en lutte avec ses frères, Ellacus et Divicion, qui lui disputaient le trône paternel : Orderic, roi des Gépides, profita d’une occasion si propice pour jouer le rôle du quatrième larron : s’étant assuré le concours des Ostrogoths, il attaqua les trois frères et les écrasa à la suite d’une sanglante bataille : Csaba échappa seul au massacre avec 15 000 hommes plus ou moins blessés, mais tous guérirent grâce à l’application opportune d’une plante qui, depuis cette cure merveilleuse, reçut le surnom d’emplâtre de Csaba (emplastrum Chaboe). Cette plante était, nous apprend Panchovius, la pimprenelle « . H.Leclerc, les Epices, 1929. Etonnant non !

La Pimprenelle est aussi une des herbes de la fameuse sauce verte de Francfort avec: (question pour un champion) la bourrache, le cerfeuil, la ciboulette, l’aneth, le cresson, l’oseille, la moutarde, le persil, et l’estragon. Tout cela mélangé à du Yaourt, de la crème, de l’huile, du vinaigre, des oeufs, ail, sel, poivre, oignon, cornichons et jus de citron. Faudra demander à madame dansmacuizine de tester.

Là-bas, outre Rhin, on vous la sert avec de la viande froide et des patates. Mais bon, en cuisine comme en politique, les goûts et les couleurs… En tous cas, on est loin de la série « Bonne nuit les petits » et je connais un Nicolas qui, à cette heure ci, se demande à quelle sauce il va se faire manger en ce deuxième tour de la présidentielle. 

The video cannot be shown at the moment. Please try again later.

Avouez que pour une journée historique, le cénobite il ne s’est pas foulé. Revenez demain, c’est ouvert tous les jours et je vous promets de faire un effort. En attendant, portez vous bien et à demain peut-être pour des temps nouveaux, nevez amzer !