UNE HISTOIRE DE BARBUS…

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

, , ,

Amis athées, libre-penseurs et autres mécréants, bonjour!

Nous sommes le vendredi 23 mars, troisième jour de germinal dédié à l’asperge…

Bon, puisque personne ne me le demande, je vais vous donner mon avis, sinon il se peut bien que je sois le seul blogueur de la planète à n’en point parler. Or donc, le coupable présumé de la tuerie de Toulouse et Montauban vient d’avaler son bulletin de naissance et est actuellement en train de batifoler dans les jardins d’Allah avec les 70 vierges que lui a promis le mollah Omar. Après moultes palabres, les hommes du RAID ont fini par mettre un terme à son itinéraire meurtrier. Il s’agit d’un fou dément comme disait mon aïeule, quand bien même quelques commentateurs trouveront dans ses propos quelques traces apparentées aux courants Salafiste, Djihadiste ou autres idéologies de mort et de haine. Tous les qualificatifs ont été utilisés et les chaînes d’info en continu ont épuisé leur dictionnaire des synonymes… Atroce, innommable, fétide, ignoble, ignominieux, immonde, indicible, infect, inqualifiable, sordide, répugnant, infâme, nauséabond… Certes mais, je persiste à penser que cet acte isolé relève davantage de la psychiatrie que de l’idéologie. Que ce malade mental ait trouvé quelques prédicateurs barbus dans les montagnes d’Afghanistan pour utiliser son délire ne peut en aucun cas justifier les thèses de Samuel Huntington sur le choc des civilisations. Que des déséquilibrés enfourchent le dada islamiste et se mettent à tirer sur tout ce qui bouge n’autorise ni Le Pen ni Guéant à agiter l’étendard de la guerre sainte pour la défense d’une Europe blanche et chrétienne. Il me revient en mémoire la déclaration du maire d’Oslo après la tuerie perpétrée par Anders Breivik un autre furieux : « Nous allons punir le coupable. La punition, ce sera plus de générosité, plus de tolérance, plus de démocratie

Amis républicains, il nous faut raison garder! Ne nous laissons pas emberlificoter par les diatribes nauséeuses de ceux qui, au nom d’une réélection improbable, distillent la haine de l’autre auprès des couches dites populaires. Ce sont ces classes laborieuses qui ont permis au siècle des lumières d’exister et d’éclairer le monde. Ils ont fait 1789, abolit l’esclavage, initié la Commune de Paris, le front populaire, la résistance au nazisme… Ils ont détrôné des rois et des tsars, des empereurs et des dictateurs, ce n’est pas pour endosser aujourd’hui le blanc manteau des croisés. Un autre vieux barbu a écrit en 1864 à propos des luttes du peuple «  Les prolétaires n’ont rien à y perdre que leurs chaînes. Ils ont un monde à gagner. Prolétaires de tous les pays, unissez-vous !« . Car c’est bien de cela qu’il s’agit, les possédants ont, eux, tout à gagner, à nous faire prendre l’Helvétie pour une lanterne, la burqua pour une arme de destruction massive, et le Coran pour un manuel du petit terroriste. Pendant ce temps, ils vaquent à leurs funestes occupations qui consistent précisément à nous saigner à blanc.

Bon, je m’arrête là car cela commence à ressembler à du Mélenchon. Allez, portez vous bien et à demain peut-être.

5 commentaires

  1. Marco

    Excellent résumé de cette sordide affaire…

  2. COLAS Jean-Yves

    Voilà un commentaire bien rédigé dans le pur style que le cénobite tranquille a pris l’habitude de mettre sur le net, et merci de rappeler la déclaration de Anders Breivik
    elle tourne le dos à tout ce nous entendons en boucle.

  3. MHPA

    Alors là, j’en rosis d’admiration, « prendre l’Helvétie pour une lanterne »….
    Bravo.
    Hasta la vista, siempre !

  4. Sceptique

    Il me semblait pourtant que les prolétaires, s’ils avaient servi de chair à canon, n’avaient pas gagné grand chose de leur sacrifice. L’asservissement durable n’est pas exaltant. » Le capitalisme, c’est l’exploitation de l’homme par l’homme, le communisme, c’est le contraire! »
    Finalement, « il faut toujours raison garder. »

Trackbacks & Pingbacks

  1. La feuille Charbinoise » Ciel, un bric à blog…

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera jamais publié. les champs marqués d'une asterisque sont obligatoires (*).