Vous lisez actuellement les articles publié le mars 6th, 2012

Page 1 de 1

HOLLANDE OU ISLANDE…

Posté par erwandekeramoal dans HUMEUR

,

Amis de la géo-politique pour les nuls et du Blanc-Cass réunis, bonjour !

 

Aussi incroyable que cela puisse paraître, une véritable révolution démocratique et anticapitaliste a lieu en Islande en ce moment même, et personne n’en parle, aucun média ne relaie l’information, bref, le black-out total. Je l’avais évoqué ici même au début du mois de décembre et depuis j’essaie d’en suivre l’évolution. Pourtant, la nature des évènements en cours en Islande est sidérante : Un Peuple qui chasse la droite au pouvoir en assiégeant pacifiquement le palais présidentiel, une « gauche » libérale de remplacement elle aussi évincée des « responsabilités »  parce qu’elle entendait mener la même politique que la droite, un référendum imposé par le Peuple (qui mérite bien une majuscule) pour déterminer s’il fallait rembourser ou pas les banques capitalistes qui ont plongé par leur irresponsabilité le pays dans la crise, une victoire à 93% imposant le non-remboursement des banques, une nationalisation des banques, et, point d’orgue de ce processus par bien des aspects « révolutionnaire » : l’élection d’une assemblée constituante le 27 novembre 2010, chargée d’écrire les nouvelles lois fondamentales qui traduiront dorénavant la colère populaire contre le capitalisme, et les aspirations du Peuple à une autre société.

Alors que gronde dans l’Europe entière la colère des peuples pris à la gorge par le rouleau-compresseur capitaliste, l’actualité nous dévoile un autre possible, une histoire en marche susceptible de briser bien des certitudes, et surtout de donner aux luttes qui enflamment l’Europe une perspective : la reconquête démocratique et populaire du pouvoir, au service de la population.

Aujourd’hui, d’après les chiffres avancés par la Commission Européenne, il s’avère que l’Islande clôture l’année 2011 avec une croissance de 2,1 % ; il est même prévu qu’elle enregistre en 2012 une croissance pouvant aller jusqu’à 1,5%, un chiffre trois fois supérieur aux prévisions pour les pays de la zone euro. Cette tendance à la hausse pourrait ne pas s’arrêter là, et la croissance pourrait atteindre les 2,7 % en 2013. Plus important encore : des emplois se créent à nouveau dans le pays et la dette publique décroit de manière significative. Reste que cet ambitieux texte doit encore franchir une étape essentielle : la validation de l’Althingh, parlement islandais, qui doit accepter – ou non – de soumettre le projet en l’état par référendum. Des modifications, ou même un rejet, ne sont donc pas à exclure, ce qui ruinerait toute cette belle démarche et entacherait l’image de nouvel eldorado libertaire que veut afficher l’Islande depuis quelque temps. Reykjavik a ainsi mis en place une des législations les plus souples au monde concernant la liberté d’expression. L’île abrite certains serveurs du sulfureux site WikiLeaks, bête noire de plusieurs démocraties mondiales. À l’exception de l’Islande.

Alors, madame Michu, qu’est-ce qu’on attend ? Allez, portez vous bien et à demain peut-être.