CLAUDE SERRE, DEUXIEME…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, ,

Amis de la symbolique du chaudron et de la crêpe dentelle réunies, bonjour !

Le vingtième jour du mois de brumaire (c’est aujourd’hui) était consacré à la herse; ne me demandez pas pourquoi. Etant toujours quelque peu incommodé par une méchante crise de goutte, je vous re-propose ce billet. Le 10 novembre 1938 voit la naissance d’un grand dessinateur dont je voulais accrocher le portrait dans notre galerie. Claude SERRE.
Après des études somme toute académiques, il se consacre à une formation de maître verrier auprès de
Max Ingrand et on lui doit d’ailleurs un certain nombre de vitraux. Mais, en définitive, il se dirige vers le dessin humoristique pour notre plus grand bonheur.
Il va devenir illustrateur pour de nombreux magazines comme Plexus, Hara-Kiri, Pariscope, Planète, etc. Le fantastique l’intéresse et il va réaliser de nombreuses lithographies dans ce style. Ces oeuvres vont participer à sa renommée notamment au Japon et en Allemagne. Au milieu des années 70, Jean-Claude Nezat va organiser pour lui deux expositions qui auront un énorme succès.
Cette relation permit aussi au dessinateur de collaborer avec la revue Pardon. Claude Serre, qui avait eu entre temps l’idée de réaliser des dessins humoristiques sur des thèmes, comme la médecine, le sport, l’automobile, le bricolage, avait vu son premier ouvrage «Humour Noir et Hommes en Blanc », consacré notamment aux chirurgiens, dentistes, publié en 1972 par les Editions Grésivaudan. Cet ouvrage obtint le Prix de l’Humour Noir. L’artiste poursuivit ses travaux sur un très grand nombre de thèmes et les ouvrages furent publiés, avec des différences, par Glénat, Editeur à Grenoble. Il continua aussi d’illustrer des ouvrages et travailla, en autres, sur des livres de Francis Blanche et de Frédéric Dard, auteur de la série mondialement connue, San Antonio.
L‘un de mes fistons qui avait très tôt le crayon qui le démangeait, alors qu’il avait une dizaine d’années, s’était mis en tête de reproduire une série de dessins de Claude Serre. J’ai redécouvert dans mes cartons l’un de ceux là (à gauche); ceci vous prouve à quel point je peux, aussi, être conservateur. Aujourd’hui il poursuit son oeuvre créatrice et on lui doit entre autre la célèbre et fameuse série des Mightys que vous pouvez retrouver sur le site Mighty.com.  Claude Serre nous a quitté en 1998 à la suite d’un accident de la circulation. Il nous laisse des dizaines d’albums qui n’ont rien perdu de leur perspicacité.

Voila, c’est tout pour aujourd’hui. N’oubliez pas que vous pouvez toujours inviter vos amis à visiter « les cénobites tranquilles » et en attendant le prochain billet, portez vous bien et à demain peut-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera jamais publié. les champs marqués d'une asterisque sont obligatoires (*).