Vous lisez actuellement les articles publié le novembre 26th, 2011

Page 1 de 1

AVEC OU SANS GLACON ?

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , ,

Amis de la marine à voile et du thé au jasmin réunis, bonjour!

Nous sommes le 26 novembre, 6è jour de frimaire dédié à la Mâche. Encore appelée « la doucette », elle est très cultivée dans le pays nantais mais elle existe aussi à l’état sauvage. On dit qu’elle est très riche en oméga 3 et peu calorique… Pour ma part, même en oméga, je ne suis pas riche mais je me soigne! Par exemple, hier j’ai profité de la relative absence d’humidité pour une dernière tonte dans les jardins de l’ermitage. Vu l’ampleur du chantier, j’y ai consacré mon temps entre sexte et complies et je peux vous assurer que j’y ai laissé quelques calories. Il va falloir que je songe à planter de la mâche.

 

Tout à fait autre chose.

Un étrange phénomène sous-marin surnommé « glaçon de la mort » a été filmé par une équipe de la BBC.
En utilisant des caméras time-lapse, des spécialistes ont enregistré, de l’eau salée en train de se faire exclure de la glace de mer et couler. La température de cette saumure coulante, qui était bien en dessous de 0 degré, fait geler l’eau avec une gaine de glace autour d’elle. Les images enregistrées ont été montées en accéléré afin de rendre compte pour la toute première fois, du fascinant spectacle retraçant le macabre phénomène naturel.

 

 

Baptisé « brinicle » par les scientifiques, le phénomène désigne une colonne d’eau fortement salée, plus dense que le reste de l’océan qui l’entoure, et plus froide que la glace. La formation en question diffère notablement de la glace solide et dense observable en surface, plutôt assimilable à une éponge imbibée d’eau de mer.
Sa structure extrêmement redoutable pour l’environnement sous-marin lui vaut son surnom de « doigt de glace de la mort ». A la dérive sous la surface de l’océan austral, le « brinicle » évolue comme une rivière, gelant tout ce qui se trouve sur son passage. Etoiles de mer, oursins, et tout organisme du plancher océanique se retrouvent petit à petit pris au piège sous une toile de glace meurtrière. Sources : Idée empruntée au magnifique site de Marc Lafontan et TVQC, Maxi Sciences et Daily Mail

Etonnant, non ! Allez, portez vous bien et à demain peut-être.