Vous lisez actuellement les articles publié le octobre 24th, 2011

Page 1 de 1

C’EST DU BRUTAL…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , ,

Amis de la numérologie et de la crêpe dentelle réunies, bonjour !

Nous sommes le 24 octobre, troisième jour de brumaire dédié à la poire, et vous lisez le 777è billet des « cénobites tranquilles ».

Dans la Bible, Josué conduisit son armée autour de l’enceinte de la ville pendant sept jours et il était accompagné par sept prêtres, portant sept trompettes. Le septième jour, il a encerclé Jéricho à sept reprises et a crié, puis les murailles tombèrent.

Je crains, hélas, qu’il faille plus de 777 manifs pour faire tomber les murailles de la finance internationale et mettre à mal ce Moloch des temps modernes. Au lendemain de la première guerre punique, dans laquelle s’étaient affrontés Carthage et Rome, les mercenaires engagés par Carthage, lassés d’attendre une solde cent fois promise et jamais payée, firent le siège de Carthage. Les mercenaires, emmenés par Mâtho, crevèrent les tuyaux de l’aqueduc qui ravitaillait la cité en eau potable. Plutôt que de payer enfin ses dettes, le Conseil des Anciens décida alors de réitérer le Moloch. Chaque famille de Carthage, et non plus seulement les nobles, dut livrer un enfant pour le sacrifice. La foule commença à défiler, jetant au feu, à travers l’énorme bouche incandescente, bijoux et richesses. Des membres du clergé, les Dévoués, s’appliquèrent mille supplices, se perçant la poitrine de pointes de fer, , se fendant les joues, sa lacérant tout le corps. Puis l’on poussa le premier enfant. Un prêtre étendit sa main sur lui, et le chargea de tous les péchés du peuple pour satisfaire la colère de Baal.

Aujourd’hui, le dieu féroce de la spéculation réclame aux peuples de nouveaux sacrifices. Et je cède la plume à Eva du blog : http://r-sistons.over-blog.com/ la « crise est là, politique, économique, financière, sanitaire, environnementale, morale, sociale… Quelle crise, exactement ? Celle du Système Capitaliste, devenu financier et spéculatif, destructeur de souverainetés,  de sociétés, de liens, d’individus, d’emplois, de protections sociales… au bénéfice d’une caste militaro-financière prédatrice, impérialiste, va-t-en guerre, baptisée abusivement « l’élite », et composée de psychopathes arrogants, cupides, sans scrupules, eux-mêmes relayés par des gouvernements et des médias aux ordres, serviles. Et la crise peut déboucher, comme en 1929, sur un chaos général et sur une guerre…. Au final, ce sont les peuples, les citoyens, qui sont sacrifiés. Constamment manipulés, notamment par la propagande pro-libéralisme et pro-guerre déversée dans les médias, ils ne réagissent pas et subissent de plein fouet le contre-coup de politiques totalement contraires à leurs intérêts, supprimant toujours plus leurs ultimes protections, en particulier sociales, et les livrant pieds et poings liés au Grand Capital qui se servira d’eux pour s’enrichir toujours plus quel que soit le coût social, humain, environnemental… Seule une riposte de masse, concertée, pourra venir à bout de ces politiques malfaisantes, tendant toujours plus à asservir les individus à l’Argent, au Grand Patronat, aux Gouvernements, quand ils ne sont pas purement et simplement considérés comme des esclaves, des cobayes ou de la chair à canons, au seul bénéfice des multinationales de mort. »

Bon allez, comme disent les tontons flinguers, c’est du brutal, c’est copieux mais ce qui se conçoit bien, s’énonce clairement. Portez vous bien et à demain peut-être