VOUS R’PRENDREZ BIEN UN PEU DE RIGUEUR…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , , , , ,

 

Amis de la rigueur et de l’austérité réunies, bonjour !

Oui, nous sommes bien le 26 août, 9è jour de fructidor dédié à la réglisse. Hier notre premier sinistre a tenté de nous dorer la pilule et de nous faire accroire que, nom d’un petit bonhomme, on allait bien voir que son altesse Nicolas 1er était capable de faire payer les riches. La preuve, sur les 11 milliards qu’il conviendrait d’économiser, 300 millions seront ponctionnés (exceptionnellement) sur les très hauts revenus…

Soit ! Onze milliards, madame Michu, cela équivaut à 11 000 millions et, donc, les hauts revenus vont en payer 300:11 000 x 100 = 2,72% de l’addition. C’est-y pas une juste répartition de l’effort ça ? Vous me direz, ils sont moins nombreux que les pauvres. Et les très pauvres eux, ne payent pas d’impôts directs. Résultat, il ne va pas faire bon appartenir aux classes moyennes dans les temps qui viennent…

Le Fillon avec sa tête de premier de la classe il m’a fait penser à une citation de Cicéron à propos de Démosthène: Son style sent un beuveur d’eau, un grand travail, et ensemble une aigreur et austérité de nature… En réalité, il est là pour éviter à l’autre d’avoir à annoncer les mauvaises nouvelles. Ils sont en train de nous faire le numéro des deux flics au commissariat: le vachard et le pote qui veut arranger le coup.

Mais revenons à nos pauvres qui, comme chacun le sait, sont accros à la gitane maïs et à la Kronembourg et abreuvent leurs enfants (nombreux) avec des sodas enrichis au sucre. Il vont devoir cracher au bassinet au motif que nos dirigeants s’inquiètent de leur santé et de l’augmentation dangereuse de leur tour de taille. A l’heure de se serrer la ceinture, avouez que cela ferait désordre. Fort heureusement il leur restera les heures supplémentaires défiscalisées, sauf pour les entreprises, et comme c’est le patron qui choisit…Devinez qui gagne la montre en bois avec la ficelle du même métal.

Chez moi, l’austérité c’est comme les nouilles sans sel, la galette sans saucisse, Jim sans Jules, Castor sans Pollux, ça ne passe pas. Je me rallie volontiers à cette phrase de Bossuet: les vues de faire des autérités me sont devenues suspectes. Il est vrai qu’on le surnommait l’aigle de Meaux ce qui doit faire plaisir à son maire J.F. Copé qui attend 2017 en rongeant son frein.

Bref, Sarkozy est en train d’enterrer le sarkozysme au nom de la rigueur et de la gestion en « bon père de famille » ce qui pourrait être considéré comme une bonne nouvelle, quoique…Je crains fort que le remède soit pire que le mal.

Allez, gardez le sourire, portez vous bien et à demain peut-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera jamais publié. les champs marqués d'une asterisque sont obligatoires (*).